BFMTV

Un homme tente de tuer son fils de 2 ans en ne bouclant pas sa ceinture de sécurité

Les policiers indiquent que l'homme avait délibérément négligé d'installer son enfant dans son siège auto.

Les policiers indiquent que l'homme avait délibérément négligé d'installer son enfant dans son siège auto. - Emmanuel Tabard - Flickr

Un jeune homme de 29 ans a reconnu devant les enquêteurs avoir imaginé un plan pour tuer son fils de deux ans dont il n'assumait plus la charge.

Il avait élaboré un plan macabre pour se débarrasser de son enfant. Un jeune Américain de 29 ans a reconnu avoir tenté d'assassiner son fils de deux ans en retirant sa ceinture de sécurité et en projetant le véhicule dans lequel ils circulaient contre un autre. Nathan Weitzel, qui réside dans le Colorado, dans le centre des Etats-Unis, a été inculpé de tentative de meurtre au premier degré, de maltraitance et d'agression. 

Dimanche matin, le jeune père de famille, séparé de la mère de l'enfant, a profité de son droit de visite pour emmener le petit garçon, Isaïe, au parc. Selon les enquêteurs, c'est à ce moment qu'il a réfléchi aux différents moyens de tuer son enfant. Avant de décider de passer à l'acte simulant un accident de la route. "Il avait délibérément négligé de mettre l'enfant dans son siège auto", insiste les autorités.

Commotion cérébrale et jambe cassée

Après avoir placé son fils dans sa voiture, en omettant bien de boucler sa ceinture de sécurité, "il a conduit avant de trouver le bon endroit pour emboutir son véhicule dans un autre qui était stationné", détaille la police du comté d'Arapahoe, citée par Independant. Il a alors projeté à plus de 120 km/h son véhicule. Par miracle, l'enfant et le père ont survécu.

Hospitalisé, l'état de santé d'Isaïe n'est pas préoccupant. Le petit garçon est soigné pour une commotion cérébrale et une jambe cassée. Il présente également des points de suture à la tête, doit porter une minerve et ses jambes resteront plâtrées pour, au moins, deux mois. A sa sortie, il devrait retourner chez sa mère dont l'avocate espère que le père restera longtemps en prison.

Devant les enquêteurs, Nathan Weitzel a expliqué ne pas pouvoir continuer à assumer son rôle de père. Aux agents de la police du comté d'Araphoe, il a justifié son geste "parce qu'être père est une grande responsabilité et il ne pense pas qu'il était prêt pour élever un enfant". Lorsque les pompiers sont venus le secourir, le jeune homme a tenté de suicider en se tranchant la gorge avec un morceau de vitre brisée.

J.C.