BFMTV
États-Unis

Un couple d'Américains gracié, 11 ans après sa condamnation pour un canular

Richard Heene et Mayumi Heene au tribunal de Fort Collins, Colorado, le 23 décembre 2009.

Richard Heene et Mayumi Heene au tribunal de Fort Collins, Colorado, le 23 décembre 2009. - CHRIS SCHNEIDER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

En 2009, des millions de téléspectateurs avaient suivi avec angoisse pendant plusieurs heures le parcours du ballon en forme de soucoupe volante, pensant que Falcon, 6 ans, s'était envolé accidentellement à bord de l'engin.

Un couple d'Américains condamné en 2009 pour avoir fait croire qu'un de leurs fils était embarqué à bord d'un ballon expérimental volant à la dérive, a été gracié jeudi par le gouverneur du Colorado.

Le "garçon en ballon"

Richard et Mayumi Heene avaient été condamnés à respectivement 90 et 20 jours de prison ferme pour le canular du "garçon en ballon", rapidement devenu l'un des canulars les plus célèbres de l'histoire moderne américaine.

Accusés d'avoir inventé ce canular pour décrocher un contrat de téléréalité, ils ont bénéficié mercredi d'une mesure de grâce de la part du gouverneur de cet Etat de l'ouest américain, Jared Polis, estimant que les parents avaient "payé le prix aux yeux du public".

Le 15 octobre 2009, des millions de téléspectateurs avaient suivi avec angoisse pendant plusieurs heures le parcours du ballon en forme de soucoupe volante, retransmis en direct par la caméra d'un hélicoptère, pensant que Falcon, six ans, s'était envolé accidentellement à bord de l'engin.

Le tafic de l'aéroport de Denver suspendu

Le trafic à l'aéroport de Denver avait été suspendu, de peur d'une collision avec le ballon. A l'atterrissage du ballon, vide, après 110 km de vol, les parents avaient annoncé qu'ils avaient finalement découvert leur fils caché dans le grenier de la maison par peur d'une punition.

Les autorités avaient rapidement soupçonné une supercherie et Mayumi Heene était passée aux aveux devant les policiers. Au procès, le procureur Andrew Lewis avait demandé des peines de prison pour dissuader d'autres aventuriers en mal de publicité.

L'avocat de Richard Heene avait comparé de son côté le canular à la légendaire émission radiodiffusée de 1938 dans laquelle le cinéaste Orson Welles avait fait croire à une invasion de la Terre par des Martiens, et qui avait provoqué la panique.

Peur d'une expulsion au Japon

Mayumi Heene s'est depuis rétractée, affirmant n'être passée aux aveux uniquement par peur d'être expulsée vers le Japon, son pays de naissance. Son mari a aussi assuré en 2019 qu'ils étaient persuadé que leur fils, Falcon, était à bord du ballon.

La famille vit désormais en Floride. Après son aventure, Falcon, désormais adolescent, a fondé un groupe de hard rock avec ses deux frères et publié une chanson "Garçon en ballon, pas un canular", accompagnée d'un clip vidéo où apparaît le ballon-ovni.

Par E.P avec AFP