BFMTV

Un ado miraculé après un vol dans le train d'atterrissage de l'avion

Un jeune californien a passé 5h dans le train d'atterrissage d'un avion et en est ressorti vivant. (Photo d'illustration)

Un jeune californien a passé 5h dans le train d'atterrissage d'un avion et en est ressorti vivant. (Photo d'illustration) - -

Un adolescent californien a survécu à un vol de plus de cinq heures entre la Californie et Hawaï dissimulé dans le train d'atterrissage d'un avion de ligne, a-t-on appris lundi auprès de la police fédérale (FBI).

Il a 16 ans, fait une fugue et passe cinq heures dans le train d'atterrissage d'un avion. Un ado californien a miraculeusement survécu à des températures très froides pendant un vol reliant la Californie et Hawaï.

"Il est passé par-dessus la barrière à l'aéroport de San Jose et s'est glissé dans le train d'atterrissage d'un vol Hawaiian Airlines à destination de Maui", l'une des îles de l'archipel, a-t-il ajouté. L'ado originaire de Santa Clara, au sud de la Californie, est ressorti vivant sur le tarmac de l'aéroport de Maui dimanche matin, malgré le manque d'oxygène et des températures qui ont pu descendre jusqu'à -60°C pendant le voyage.

"Je ne sais pas comment il a survécu. C'est un miracle"

"Il a été repéré quand il est sorti de l'avion à Maui", a précisé Simon. "Le FBI l'a interrogé et l'a remis aux Services de protection de l'enfance", qui prennent en charge les mineurs fugueurs. "Il n'a été accusé d'aucun délit à Hawaï", a-t-il ajouté. "L'Etat de Californie peut décider de le poursuivre, mais c'est leur décision", a-t-il déclaré.

"Je ne sais pas comment il a survécu. C'est un miracle", avait déclaré Tom Simon au quotidien Los Angeles Times.

Dans un communiqué, les Services de protection de l'enfance à Hawaï ont précisé que "les autorités avaient averti la famille de l'adolescent qu'il était sain et sauf" et "mobiliseraient tous les services concernés pour s'assurer que l'adolescent retourneraient en toute sécurité à son domicile californien".

Il est rare que les passagers clandestins cachés dans les trains d'atterrissage survivent au froid et au manque d'oxygène. Il s'agit généralement de candidats à l'immigration clandestine.

M. P. avec AFP