BFMTV

Trump tacle le New York Times, à coeur joie sur Twitter

Donald Trump

Donald Trump - SAUL LOEB / AFP

Le président élu des Etats-Unis ne s'est pas réconcilié avec les médias. Il a usé de son compte et de trois tweets pour régler ses différences de vues avec le prestigieux quotidien américain.

Au cours de la campagne, Donald Trump avait qualifié les médias de "corrompus" et de "malhonnêtes". Il avait estimé en particulier que le New York Times, soutien de Hillary Clinton, était "vraiment dégoûtant", "injuste et impartial", et qu'il "n'était plus une source crédible".

Elu président, son avis semble rester le même. Il l'a écrit ce dimanche sur le réseau social Twitter. Avec le ton qu'on lui connaît :

"Ouah, le @nytimes perd des milliers d'abonnés à cause de sa couverture très mauvaise et hautement imparfaite du phénomène Trump"

Vendredi le directeur du quotidien, Arthur Sulzberger, avait promis de couvrir "de manière juste" et "impartiale" la présidence de Donald Trump, ce que ce dernier a considéré ce dimanche comme des "excuses pour leur mauvaise couverture" de sa campagne. 

Ajoutant : "Je me demande s'il va changer - Vous en doutez ?" 

Le président élu avait également une autre source d'inspiration :

"Le @nytimes affirme aujourd'hui que Trump croit que davantage de pays vont se doter de l'arme nucléaire. Qu'est-ce qu'ils sont malhonnêtes. Je n'ai jamais dit cela".

Donald Trump avait en fait suggéré en mars dernier dans le New York Times que le Japon et la Corée du Sud se dotent de l'arme nucléaire face à la Corée du Nord. Mais, critiqué par Hillary Clinton, il avait ensuite dit : "je n'ai jamais dit ça".

C.C. avec AFP