BFMTV

Texas: deux frères déciment leur famille avant de se suicider

Un véhicule de police aux Etats-Unis. (Photo d'illustration)

Un véhicule de police aux Etats-Unis. (Photo d'illustration) - Frederic J. Brown - AFP

La macabre découverte a été faite après une alerte donnée par des proches qui s'inquiétaient de la publication par un des frères d'une lettre d'adieu sur Instagram.

Deux frères ont abattu quatre membres de leur famille au Texas avant de se suicider, exécutant un pacte sordide qu'ils avaient conclu, a annoncé lundi la police locale.

Les corps ont été découverts lundi matin par la police de la ville d'Allen, alertée par des proches qui s'inquiétaient de la publication par un des frères d'une lettre d'adieu sur Instagram, mais la tuerie par arme à feu se serait produite samedi soir, ont précisé les autorités.

Farhan Towhid, 19 ans, expliquait dans sa lettre avoir conclu un pacte avec son frère Tanvir Towhid, 21 ans, se promettant "de se suicider et tuant finalement toute leur famille", a expliqué aux médias locaux un porte-parole de la police d'Allen, le sergent Jon Felty.

Quatre victimes

Les victimes, originaires du Bangladesh, ont été identifiées comme étant leur père Towhidul Islam, 54 ans, leur mère Iren Islam, 56 ans, leur grand-mère Altafun Nessa, 77 ans, et la soeur jumelle de Farhan, Farbin Towhid, 19 ans.

Les deux frères étaient atteints de troubles psychologiques depuis plusieurs années, expliquait Farhan Towhid dans sa lettre citée par le Washington Post.

Lui-même souffrait de dépression depuis le collège et malgré l'aide apportée par sa famille, son état de santé s'était récemment détérioré.

L'étudiant en sciences de l'informatique à l'Université du Texas, à Austin, racontait qu'il avait été expulsé de son logement étudiant cet hiver après avoir dit qu'il allait tuer sa famille.

De retour à Allen, dans la banlieue nord de Dallas, il avait retrouvé Tanvir Towhid qui était "déprimé et angoissé socialement".

Un achat récent d'arme

Les deux frères ont finalement décidé de tuer toute leur famille avant de se suicider.

Tanvir Towhid avait récemment acheté légalement une arme, selon la police. Dans sa lettre, il tournait en dérision les mesures censées encadrer les ventes d'armes, disant avoir menti et affirmé ne pas souffrir de troubles psychologiques pour pouvoir en acquérir une.

C.M. avec AFP