BFMTV

Sous la pression du Congrès, Hillary Clinton va rendre publics ses mails

L'ancienne Secrétaire d'Etat Hillary Clinton le 3 mars 2015 à Washington

L'ancienne Secrétaire d'Etat Hillary Clinton le 3 mars 2015 à Washington - WIN MCNAMEE - GETTY IMAGES - AFP

Les républicains lui reprochent d'avoir utilisé exclusivement une messagerie personnelle quand elle était chef de la diplomatie américaine, ce qui pose la question de la sécurisation de communications sensibles. Hillary Clinton a décidé de riposté en annonçant qu'elle allait rendre ses mails publics.

A un an de la présidentielle américaine, dont on la dit candidate en coulisses, Hillary Clinton entent bien ne pas se laisser destabiliser. Aux républicains qui lui reprochent d'avoir utilisé exclusivement une messagerie personnelle quand elle était chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton a assuré mercredi soir vouloir rendre publics ces courriels.

"Je veux que les gens voient mes courriels. J'ai demandé au département d'Etat de les publier. Ils m'ont dit qu'ils allaient les examiner pour les publier au plus vite", a déclaré sur le réseau social Twitter cette personnalité majeure du camp démocrate, qui pourrait annoncer bientôt son entrée dans la course à l'investiture pour la présidentielle 2016.

Pas de state.gov pour Clinton

Durant ses quatre années au département d'Etat, de 2009 à 2013, Hillary Clinton n'a jamais utilisé d'adresse email gouvernementale (qui se termine par state.gov), ce qui pourrait constituer une violation des règles en vigueur et pose la question de la sécurisation des communications sensibles.

Des républicains du Congrès ont déposé mercredi une assignation pour obtenir tous les courriels envoyés pendant cette période. Le président de la commission d'enquête sur l'attaque contre la mission diplomatique de Benghazi en 2012, le républicain Trey Gowdy, avait expliqué aux journalistes avoir découvert "la semaine dernière" que le département d'Etat n'avait pu produire ses correspondances car l'ex chef de la diplomatie utilisait exclusivement un système privé d'emails.

Des archives obligatoires

Le département d'Etat a répondu au message de Hillary Clinton en assurant qu'il transmettrait les mails incriminés selon "les procédures normales qui régissent ce type de publication". "Nous effectuerons cet examen au plus vite. Vu le volume considérable de données concerné, cette analyse prendra un peu de temps", a expliqué une de ses porte-parole, Marie Harf.

Selon le New York Times, 50.000 emails d'Hillary Clinton ont été livrés récemment au département d'Etat dans un but d'archivage, mais les républicains soulignent qu'il n'existe aucune garantie que tous les messages importants aient été transmis pour archivage. La loi américaine rend obligatoire l'archivage par les Archives nationales de toute correspondance professionnelle des responsables de l'administration. Depuis 2014, toute communication échangée depuis une adresse privée doit aussi être transmise vers l'adresse gouvernementale afin d'être conservée.

S. C. avec AFP