BFMTV

Quand des policiers de Chicago grimaient un Noir en trophée de chasse

La diffusion d'un cliché aux relents racistes met la police de Chicago dans l'embarras.

La diffusion d'un cliché aux relents racistes met la police de Chicago dans l'embarras. - Capture d'écran Chicago Sun Times - Montage BFMTV.com

La diffusion d'une photo montrant des policiers blancs posant avec un homme noir grimé en trophée de chasse met la police de Chicago dans l'embarras, à l'heure où les tensions entre policiers blancs et communauté afro-américaines sont vives outre-Atlantique. 

L'affaire porte un coup sévère à l'image de la police de Chicago. Une photo montrant deux policiers blancs de la ville posant avec un homme noir grimé en trophée de chasse a été diffusée par un juge de l'Illinois, mardi, rapporte le Guardian.

Bois de cerf

L'image, choquante, montre les deux officiers fusil à la main, accroupis aux côtés d'un Afro-Américain suspecté de trafic de drogue. Ce dernier est allongé par terre, tenu par la gorge par l'un des deux policiers, tire la langue, et est affublé de bois de cerf, tel un trophée de chasse.

La photo, un cliché Polaroïd qu'a pu se procurer le Chicago Sun Times, a été transmise aux services de police par la justice en 2013, mais n'est pas récente. Elle pourrait avoir été prise entre 1998 et 2003 dans un commissariat situé dans le quartier de West Side, dans l'Ouest de Chicago.

Licenciés de la police

Depuis, les deux hommes, nommés, Jerome Finnigan et Timothy McDermott, ont été licenciés, mais seul ce dernier l'a été à cause de cette photo, en 2014. En 2014, un comité spécial de la police a en effet voté pour son exclusion, à 4 voix contre 5, estimant que "traiter un Afro-Américain non pas comme un être humain mais comme un animal chassé est honteux et choquant". McDermott a fait appel de son licenciement, et le verdict de son jugement doit être prononcé le 10 juin prochain.

Jerome Finnigan, à gauche sur la photo, a quant à lui été exclu de la police bien avant la diffusion de ce cliché, condamné en 2011 à 12 ans de prison pour vol et fraude fiscale. 

Vives tensions entre Noirs et policiers

La diffusion de cette photo tombe mal pour la police de Chicago, récemment éclaboussée par un autre scandale. En février dernier, le Guardian révélait l'existence d'une prison secrète au coeur de la ville, où des citoyens américains sont soumis à des interrogatoires musclés, l'"équivalent domestique d'un site secret de la CIA", écrivait alors le journal britannique. 

Plus globalement, ce scandale raciste s'inscrit dans un contexte de vives tensions entre policiers et communauté afro-américaine aux Etats-Unis, à l'heure où plusieurs Noirs sont morts dans le cadre d'interpellations policières ces derniers mois. Il y a un mois, la ville de Baltimore, dans le Maryland, s'était embrasée après la mort du jeune Freddie Gray, qui était survenue quelques jours après son arrestation par la police.

Des émeutes similaires avaient éclaté à l'été 2014, à Ferguson, dans le Missouri, après la mort d'un jeune Noir non armé, Michael Brown, tué par un policier blanc.