BFMTV

Ouragan Sandy: un an après, les Etats-Unis ont toujours des progrès à faire

Les rues de New York inondées, le 29 octobre 2012, lors du passage de l'ouragan Sandy.

Les rues de New York inondées, le 29 octobre 2012, lors du passage de l'ouragan Sandy. - -

Les Etats-Unis continuent de lutter contre les effets de l'ouragan Sandy, qui avait fait 200 morts à la suite de son passage en octobre 2012. La ville de New York, particulièrement touchée, a notamment mis en place un plan d'envergure visant à prévenir les conséquences d'une nouvelle catastrophe.

Un an après, les Etats-Unis n’ont toujours pas fini de payer les conséquences de l’ouragan Sandy d'octobre 2012. Les Américains s’échinent toujours à réparer les dégâts, estimés à 60 milliards de dollars.

L’ouragan, l'un des plus coûteux de l’histoire des Etats-Unis, avait frappé la côte Est le 29 octobre 2012. Sandy avait balayé 24 Etats, ceux de New York, du New Jersey et du Connecticut étant particulièrement touchés. La ville de New York avait été paralysée pendant plusieurs jours, les entreprises perdant des millions de dollars; le métro avait été inondé, de nombreux vols annulés.

Prévenir les conséquences des catastrophes

Aujourd'hui, les Américains tentent d'améliorer les conditions de sécurité dans leurs villes, afin de minimiser les effets d'un prochain ouragan. "Nous allons voir des tempêtes plus fortes, des niveaux de la mer plus élevés, (...). Il y a beaucoup de progrès à faire sur ce point", estime Steven Cohen, directeur exécutif de l'Institut de la Terre à l'université de Columbia à New York.

Dans certains endroits, les autorités ont acheté les maisons dans les zones côtières inondables, les ont rasées, laissant les terrains redevenir des terres humides, pour renforcer les défenses naturelles. Des fonds fédéraux ont également aidé certains propriétaires à surélever leur maison.

Un plan à 19 milliards pour New York

Les entreprises et résidences ont également été encouragées à déplacer leurs compteurs électriques de la cave au grenier, pour limiter les risques de panne de courant en cas d'inondations. La ville de New York, dont la réaction à la tempête a généralement été saluée, a également dévoilé un plan d'un coût estimé à 19,5 milliards de dollars, avec des digues, des murs anti-crue...

Mais certains se sont limités aux réparations immédiates indispensables. Selon la firme Anchin, Block & Anchin, une enquête portant sur 266 petites entreprises de la région de New York a montré que plus de la moitié n'avait fait aucune préparation en vue d'un nouvel ouragan. Tout le monde ne semble pas prêt à faire les efforts financiers nécessaires pour tirer les conséquences de la catastrophe: lors de son passage en octobre 2012, Sandy avait pourtant fait 200 morts.

M.K. avec AFP