BFMTV

New York: un policier accusé d’avoir piraté les comptes mails de ses collègues

Edwin Vargas, inspecteur de police new-yorkais, est accusé d'avoir espionné les comptes e-mails de 19 de ses collègues.

Edwin Vargas, inspecteur de police new-yorkais, est accusé d'avoir espionné les comptes e-mails de 19 de ses collègues. - -

SUR LES INTERNETS - Edwin Vargas, 42 ans, est accusé d’avoir utilisé les services d’un site criminel pour pirater les comptes e-mails de plus de 40 personnes. Tout cela pour espionner une ancienne petite amie…

Sa curiosité risque de lui coûter cher. Un inspecteur de police new-yorkais a découvert un site internet qui offre de pirater des comptes emails privés contre de petites sommes d'argent. "Une entreprise criminelle", précise le New York Times.

Mais plutôt que de monter un dossier contre le site pour le faire fermer, l’officier en question a préféré... en devenir client. Après avoir récupéré des informations collectées, il s’en est servi pour obtenir les codes d’accès à au moins 43 comptes e-mails, dont ceux de 19 membres du département de police de New York.

Espionner une ancienne petite amie

La raison de cet espionnage totalement illégal était… sentimentale. Edwin Vargas, 42 ans, soupçonnait son ancienne petite amie, également membre de la police de New York, d’avoir une relation avec un autre inspecteur. Ils avaient rompu après avoir eu un enfant ensemble.

Inculpé, Vargas a finalement été relâché après avoir payé une caution de 50 000 dollars.

"D’après ce que j’ai compris, certaines des victimes sont des inspecteurs", a affirmé le dirigeant du syndicat des inspecteurs de la police new-yorkaise.

Pendant deux ans, l'inspecteur aurait contacté le groupe de pirates à plusieurs reprises, et payé plus de 4000 dollars pour obtenir les informations lui permettant de hacker les comptes emails de plusieurs de ses collègues ainsi que de civils.

>> A lire sur le New York Times

A. K.