BFMTV

Les sites de rencontres à l'origine d'un couple sur trois aux Etats-Unis

Internet, lieu de rencontres.

Internet, lieu de rencontres. - -

"Comment j'ai rencontré ta mère?" Un tiers des Américains mariés depuis 2005 répondront à leurs enfants:"sur Internet!". La drague en ligne fonctionnerait mieux que l'approche "dans la vraie vie", selon une étude révélée ce mardi.

Pour eux, tout à commencer par un poke, un "salut" ou un ajout dans le "panier". Plus d'un tiers des Américains qui se sont mariés depuis 2005 se sont rencontrés sur Internet, révèle une étude publiée ce mardi par l'Académie américaine des sciences (PNAS). Ces couples restaient même un peu plus longtemps ensemble que ceux qui se sont rencontrés par des voies dites "traditionnelles".

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: les mariages qui finissent par une séparation ont représenté environ 6% des personnes qui s'étaient trouvées en ligne, comparativement à 7,6% pour les autres. Le taux de satisfaction parmi les personnes mariées via Internet était de 5,64% contre 5,48% pour celles qui se sont unies après une rencontre face à face.

Plus de 19.000 personnes ont répondu à l'étude où ils étaient interrogés sur le degré de bonheur, d'affection et d'amour ressenti dans leur couple ainsi que sur la qualité de leur communication.

Internet plus fort que le bar, le bureau ou l'église

"Ces statistiques laissent penser qu'Internet pourrait modifier la dynamique du mariage", relève John Cacioppo, professeur de psychologie à l'Université de Chicago, principal auteur de cette recherche publiée par l'Académie américaine des sciences datées du 3 au 7 juin.

L'étude révèle que les Américains se rencontrent dans une grande variété de circonstances sur la toile et hors de la toile -comme le lieu de travail, l'école, l'église, des occasions sociales, des clubs et des bars. Ces derniers annoncent des mariages moins réussis.

Un succès malgré des arrangements avec la réalité

Quelque 45% des participants au sondage ont trouvé leur futur époux ou épouse par le biais d'un site internet de rencontre, où les personnes plus âgées (30-39 ans) sont le groupe le plus représenté. Celles-ci ont aussi le plus souvent un emploi et bénéficient de revenus plus élevés.

En ligne, l'éventail de partenaires potentiels pour un mariage est plus vaste, expliquent les auteurs de l'étude. La sélection, elle, s’établie suivant des critères bien définis même si parfois, la taille ou le poids peuvent être volontairement approximatif. En réalité, la plupart des participants seraient relativement honnêtes, d'après les chercheurs. Secteur en pleine croissance, la rencontre en ligne génère environ un milliard de dollars par an aux Etats-Unis.

Marc Pédeau avec AFP