BFMTV

Les États-Unis étudient la possibilité d'un passeport vaccinal pour les voyages à l'étranger

 Washington étudie la possibilité d'un passeport vaccinal pour les voyages à l'étranger (photo d'illustration)

Washington étudie la possibilité d'un passeport vaccinal pour les voyages à l'étranger (photo d'illustration) - EVA HAMBACH / AFP

Les Etats-Unis étudient la possibilité d'élaborer un passeport vaccinal pour les voyages internationaux. L'idée suscite la polémique aux Etats-Unis, où des états ont mis en place un certificat vaccinal, tandis que d'autres le refusent.

Les Etats-Unis étudient "très attentivement" la possibilité d'établir un passeport vaccinal pour les voyages internationaux, a indiqué ce vendredi le ministre de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas.

"Nous étudions très attentivement" l'idée d'un passeport spécial pour les Américains vaccinés contre le Covid-19 qui se rendent à l'étranger ou en reviennent, a-t-il dit sur la chaîne de télévision américaine ABC.

L'administration Biden veut "s'assurer que les passeports fournis pour la vaccination soient accessibles à tout le monde et que personne ne soit mis à l'écart", a ajoutéé Alejandro Mayorkas, dont le ministère chapeaute l'Agence de sécurité dans les transports (TSA).

Un passeport qui ne fait pas l'unanimité aux Etats-Unis

L'Union européenne prépare la mise en place d'un certificat sanitaire pour juin et plusieurs pays de l'UE comptent en établir un au niveau national.

Mais l'idée fait polémique aux Etats-Unis, où certains Etats comme New York ont leur propre certificat, alors que d'autres comme la Floride ou le Texas refusent d'en mettre en place, estimant qu'il violerait les droits fondamentaux des Américains.Cette semaine, une élue trumpiste du Congrès a créé la controverse en comparant le passeport vaccinal à l'étoile jaune, symbole de la stigmatisation des Juifs par les nazis.

En avril, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, avait affirmé qu'il n'y aurait "pas d'obligation fédérale exigeant de tous l'obtention d'un certificat unique de vaccination".

S.B.M avec AFP