BFMTV

Le pilote retarde son décollage pour une famille qui se rend à un enterrement

L'aéroport de Minneapolis (illustration)

L'aéroport de Minneapolis (illustration) - Karen Bleier - AFP

Le premier avion avait pris du retard et, sans le geste du pilote, la famille Wibel-Short n'aurait jamais pu assister aux funérailles du père de famille.

Adam Cohen a certainement risqué sa carrière et il a fait preuve d'une grande compassion envers la famille Wibel-Short. Alors que trois frères et soeurs et leur mère se rendaient aux funérailles du père de la famille, leur correspondance a pris du retard... mais le pilote de leur second vol a décidé de les attendre avant de décoller.

Le 19 décembre dernier, les Wibel-Short quittent l'Arizona pour se rendre dans le Tenessee avec une escale à Minneapolis. Le lendemain, ils doivent assister à l'enterrement de Jay, le père de famille, décédé d'un cancer à 56 ans. Mais leur premier vol prend du retard et il ne leur reste plus que 7 minutes pour attraper leur correspondance. Trop court, et, comble de malchance, le vol est le dernier de la journée pour rejoindre Memphis, dans le Tenessee.

Une décision inespérée

"C'était ma dernière chance de dire au revoir à mon père", raconte Nicole, la fille de Jay, à ABC News. La famille ne peut que regarder l'avion prendre son départ en faisant de grands gestes en direction de l'avion et en implorant le personnel.

"Nous avons continué à supplier, en disant que si nous ne montions pas à bord de l'avion nous raterions l'enterrement", raconte la famille dans un message de remerciements posté sur Facebook.

Après leur avoir opposé une fin de non-recevoir, le personnel contacte finalement le cockpit. Le pilote, Adam Cohen a alors pris la décision d'arrêter l'avion juste avant le décollage afin de leur permettre de monter à bord.

Aurélie Delmas