BFMTV

L’embarrassante dérive d’un dirigeable militaire américain

Un gros aérostat de surveillance militaire a rompu ses amarres et a dérivé plusieurs heures mercredi dans le ciel de l'est des Etats-Unis, avant de revenir au sol.

Embarrassante pour l'état-major, la courte odyssée involontaire d'un dirigeable espion a été suivie en direct par les médias américains, suscitant également un vif intérêt sur les réseaux sociaux. L'aérostat, qui fait partie d'un système expérimental de défense anti-aérienne des États-Unis, avait rompu ses amarres à 15h54 (GMT) dans le Maryland, selon la base militaire censée le contrôler. Après plusieurs heures de dérive, l'appareil "a touché terre dans le comté de Montour", dans l'État de Pennsylvanie.

Une journaliste de la chaîne WNEP-TV a posté une photographie de ce qui ressemble à un morceau de la structure du ballon, accroché dans un arbre.

Sous bonne escorte

Afin de limiter tout dégât, l'armée américaine a fait décoller deux avions de combat F16, pour suivre les mouvements du ballon, qui a pris la direction du nord et qui est monté jusqu'à une altitude de 15.000 pieds (soit 4.500 mètres).

Pendant son périple, le dirigeable a traîné derrière lui une partie de son câble d'amarrage, des centaines et des centaines de mètres de câble qui, selon les médias américains, ont provoqué des dégâts à l'approche du sol. Seules des coupures de courant ont été constatées dans la zone de la petite ville de Bloomsburg, au nord-ouest de Philadelphie.

P.P. avec AFP