BFMTV

Kansas: trois membres de la communauté juive tués dans une fusillade

Un homme a tué trois personnes au Kansas, dans des centres juifs dont la maison de retraite Village Shalom.

Un homme a tué trois personnes au Kansas, dans des centres juifs dont la maison de retraite Village Shalom. - -

Un septuagénaire a tué trois personnes dimanche dans un centre communautaire juif et une maison de retraite juive au Kansas. Un suspect a été interpellé.

Au moins trois personnes ont été abattues dimanche dans un centre communautaire juif et une maison de retraite juive au Kansas.

La police a arrêté un homme à Overland Park. Il a été entendu hurlant "Heil Hitler" pendant que des policiers l'emmenaient, a indiqué la chaîne de télévision locale KSHB, filiale de NBC. La police a refusé de confirmer cette information ou le mobile du tueur présumé.

S'agit-il d'un acte antisémite? "Il est trop tôt dans l'enquête pour tenter de caractériser" ce crime, a expliqué le chef de la police d'Overland Park lors d'une conférence de presse. "Manifestement, avec un tel acte de violence dans deux centres juifs, on peut se poser la question", a convenu John Douglass.

Le suspect était armé d'un fusil à pompe

Les faits se sont produits vers 13 heures locales (19 heures en France) au centre communautaire juif de l'agglomération de Kansas City où le suspect, un homme blanc barbu, qui "n'est pas originaire du Kansas" selon John Douglass, a tiré sur deux personnes, dont un adolescent sur le parking du centre. L'une des personnes visées est décédée immédiatement, l'autre à l'hôpital, a raconté le chef de la police.

Selon le rabin Herbet Mandl, aumonier de la police d'Overland Park, l'homme a demandé à ses victimes si elles étaient juives avant de tirer. Quelque 75 personnes, dont de nombreux enfants qui auditionnaient pour une compétition télévisée de chant, se trouvaient alors dans le centre communautaire, équipé d'un théâtre.

Le suspect a ensuite pris sa voiture et s'est rendu dans une maison de retraite avoisinante, Village Shalom, où il a tué une femme septuagénaire une quinzaine de minutes plus tard, avant d'être rapidement interpellé. Le suspect était armé d'un fusil à pompe mais le chef de la police a évoqué la possibilité qu'il fut également équipé d'une arme de poing et d'un fusil d'assaut.

K. L avec AFP