BFMTV

Fusillade à Washington: treize morts, un seul tireur

Dans la rue du drame, à Washington, lundi.

Dans la rue du drame, à Washington, lundi. - -

Lundi matin, un homme s'est introduit dans un immeuble de la Marine américaine à Washington et a ouvert le feu, tuant 12 personnes, avant d'être abattu par la police. Ses motivations restent à ce stade inconnues.

Une fusillade dans des locaux de la Marine américaine à Washington a fait treize morts lundi à Washington. BFMTV.com fait le point sur les faits.

> Lundi matin, au siège de la Navsea

Les faits se sont déroulés à 8h20 heure locale (14h20 heure française), au siège du Commandement des systèmes navals de la Marine américaine, la Navsea. Celui-ci se trouve dans le quartier en reconstruction de Navy Yard, dans le sud-est de la capitale des Etats-Unis, Washington.

Un tireur s'est introduit dans l'immeuble 197 du complexe, où travaillent 3.000 personnes, et a ouvert le feu à trois reprises. Pour entrer dans l'immeuble, nul autre besoin que de montrer son badge. L'entrée n'est en outre pas pourvue de détecteurs de métaux.

> Douze victimes, plus le tireur

En fin d'après-midi, le bilan s'établissait à douze victimes du tireur, et "au moins une dizaine de blessés", selon le maire de Washington Vincent Gray. Le tireur a, quant à lui, été abattu lors d'un échange de coups de feu avec la police, portant le nombre total de morts à treize.

La médecin-chef du Washington Medical Center a fait état de trois blessés graves dans son hôpital: un policier et deux femmes, dont une touchée à la tête.

> "Un seul tireur"

Pendant un temps, il a été question d'un second tireur, un homme noir âgé d'une cinquantaine d'années qui a été identifié avec une arme sur une vidéo. Finalement, les autorités ont indiqué dans la nuit de lundi à mardi que l'auteur des coups de feu était seul.

"Nous n'avons aucune preuve ni indication à ce jour qu'il y ait eu un autre tireur, même si nous n'avons pas complètement exclu" cette hypothèse, a ainsi déclaré Vincent Gray, le maire de Washington.

"Nous sommes sûrs maintenant qu'il y avait une seule et unique personne responsable de la perte de vies dans l'immeuble", a renchéri la chef de la police de Washington, Cathy Lanier.

> Aaron Alexis, un ancien militaire

Cet homme, abattu par les forces de l'ordre, s'appelait Aaron Alexis. Il avait 34 ans et était né à New York. Issu de la communauté afro-américaine, il avait servi dans la Marine de 2007 à 2011, avant de devenir informaticien pour un sous-traitant de Hewlett-Packard chargé de mettre à jour l'intranet de l'US Navy et des Marines.

Ses motivations restent à ce stade inconnues. Selon le maire Vincent Gray, il n'y a "aucune raison de penser à ce stade" qu'il s'agisse d'un acte terroriste.

> Une fusillade particulièrement meurtrière

Cette fusillade constitue l'une des plus meurtrières de ces dernières décennies aux Etats-Unis. En 2007, la fusillade de Virginia Tech avait fait 32 morts et celle de Newton 26 morts en 2012.

Retrouvez sur la carte ci-dessous les fusillades depuis 1966 et le bilan de chacune d'elles ainsi qu'une note attribuée à chaque Etat par la Brady Campaign concernant le contrôle des armes.

M. T. avec AFP