BFMTV

Etats-Unis: deux ados de 12 ans jugées pour tentative d'assassinat

Les deux jeunes filles affirment avoir voulu tuer pour satisfaire le "Slenderman", créature imaginaire du web.

Les deux jeunes filles affirment avoir voulu tuer pour satisfaire le "Slenderman", créature imaginaire du web. - -

Les adolescentes, originaires du Wisconsin, encourent 65 ans de prison pour avoir voulu tuer une camarade. Elles disent avoir agi sur ordre du "Slenderman", une créature d'horreur créée sur Internet.

Deux pré-adolescentes de 12 ans ont été inculpées comme des adultes pour avoir poignardé l'une de leurs amies du même âge dans la nuit de samedi à dimanche. Elles voulaient répondre, selon elles, aux exigences imaginaires d'une créature virtuelle, le "Slenderman".

Ce monstre créé de toutes pièces sur Internet est une légende urbaine du web, bien connu de certains internautes, devenu le héros d'un jeu vidéo en 2012 qui l'a popularisé. Les jeunes filles ont raconté aux enquêteurs en avoir entendu parler pour la première fois sur le site participatif Creepypasta, qui recense toutes sortes d'histoires d'horreur. Vexées de voir que les internautes ne croyaient pas à l'existence du "Slenderman", elles auraient voulu "passer à l'acte" pour prouver leur dévouement à la créature, selon l'acte d'accusation, révélé par la chaîne locale Fox 6 Now.

Agressée dans les toilettes publiques d'un parc

Les jeunes filles, Morgan et Anissa, auraient donc fomenté leur plan machiavélique "depuis plusieurs mois", d'après les éléments qu'elles ont fournis à la police. Le 30 mai dernier, pour son anniversaire, Morgan a invité chez elle son amie Anissa et leur victime, une camarade de classe dont l'identité n'a pas été révélée.

La victime, âgée de 12 ans, a ensuite été attirée dans les toilettes publiques d'un parc boisé, où elle a été poignardée à 19 reprises, dont une fois près d'une artère, avant d'être laissée pour morte. C'est un cycliste qui l'a découverte à temps. Mardi, elle se trouvait encore dans un état stationnaire.

Selon les médias locaux, les deux jeunes suspectes maintiennent qu'elles n'ont "pas eu le choix" que de passer à l'acte pour "protéger leurs familles" du "Slenderman", et ne semblent pas réaliser la gravité des actes dont elles sont accusées. Actuellement en détention, elles doivent à nouveau comparaître le 11 juin prochain devant un juge. Elles encourent jusqu'à 65 ans de prison.

Internet déjà pointé du doigt

Le chef de la police de Waukesha, où se sont déroulés les faits, a immédiatement alerté les parents sur les dangers d'Internet. "Cela doit être un cri d'alarme. Les parents sont fortement encouragés à limiter et surveiller l'usage d'internet de leurs enfants", a lancé Russell Jack.

Le fondateur du site CreepyPasta, a fait part, lui, de son effarement face à ce drame, mais aussi face à la réaction des autorités. "Il s'agit d'un dramatique incident isolé, qui ne représente absolument pas la mentalité des membres de cette communauté. Personne n'incite ici à tuer ou à reproduire les rituels qui y sont narrés. Il existe une ligne entre fiction et réalité, et chacun doit savoir où elle se trouve. Nous sommes un site de littérature. Pas un endroit bizarre de culte satanique."

Alexandra Gonzalez