BFMTV

Etats-Unis: 4,5 millions de femmes déjà menacées avec une arme par leur compagnon

4,5 millions de femmes ont déjà été menacées à l'aide d'une arme à feu par leur partenaire, aux Etats-Unis. (photo d'illustration)

4,5 millions de femmes ont déjà été menacées à l'aide d'une arme à feu par leur partenaire, aux Etats-Unis. (photo d'illustration) - Mayela Lopez - AFP

Une étude menée par des universitaires américains pointe l'usage "non mortel" des armes à feu par les hommes sur leurs partenaires. Ainsi, 4,5 millions de femmes ont déjà été menacées avec une arme par leur compagnon aux Etats-Unis.

Le chiffre est impressionnant. Environ 4,5 millions de femmes ont déjà été menacées à l'aide d'une arme à feu par leur partenaire, aux Etats-Unis, selon une étude publiée en septembre par la Bibliothèque nationale de médecine américaine portant sur l'usage des armes dans la violence domestique. Toujours d'après cette enquête, qui porte sur la période actuelle, un million de femmes ont été blessées par arme à feu ou se sont fait tirer dessus par leur compagnon.

Le cas de l'usage "non mortel" des armes au sein des couples

Constatant que les armes à feu reviennent très régulièrement dans les cas d'homicide au sein des couples outre-Atlantique, Susan Sorenson, professeur à l'Université de Pennsylvanie et l'une des principales auteures de l'étude, a souhaité se pencher sur la question de leur usage "non mortel" par les hommes sur leurs partenaires.

"Ce qui avait été produit jusqu'alors en termes d'études se focalisait sur les morts des femmes. Cette recherche se concentre sur leur survie", face aux armes à feu de leur partenaire, explique-t-elle. 

Comme le rappelle le site The Trace, qui relaye l'étude, 473 femmes ont été tuées par balles par leur mari ou compagnon aux Etats-Unis, en 2013, dernière année pour laquelle existent des statistiques nationales sur la question. Par ailleurs, la présence d'une arme au sein d'un foyer où il existe une situation de couple conflictuelle augmente le risque d'homicide de 500%.

Le "contrôle coercitif" par l'arme à feu

Mais comme l'explique l'étude, une arme n'a pas forcément à être enclenchée pour jouer un rôle majeur dans une situation d'abus au sein du couple. "Si le pistolet est utilisé pour menacer, il peut créer un environnement intimidant, et ce de façon durable. Ainsi, il peut faciliter la situation d'abus physique, au même titre que les violences sexuelles et psychologiques", explique Susan Sorenson.

Une configuration que les chercheurs appellent le "contrôle coercitif": quand un homme braque son arme sur sa partenaire, ce n'est pas la peur immédiate qui est la plus traumatisante pour elle. Mais plutôt le fait de savoir qu'il pourra recommencer, et que la situation pourrait dégénérer en bain de sang d'un moment à l'autre. Des situations que, par peur ou espoir que tout s'arrête, la plupart des femmes ne dénoncent pas. 

A.S.