BFMTV

Cyclone Sandy : Obama au chevet des sinistrés

-

- - -

Barack Obama s'est rendu mercredi dans le New Jersey, au chevet des sinistrés, touchés par l'ouragan Sandy. BFMTV.com fait le point sur ce qu'il faut retenir de la journée.

Les États-Unis reprennent peu à peu vie, après l’ouragan Sandy qui a ravagé plusieurs États et fait au moins 49 morts en Amérique du Nord. BFMTV.com fait le point sur ce qu'il faut retenir de la journée.

Barack Obama dans le New Jersey


Barack Obama s'est rendu mercredi au chevet des sinistrés de l'ouragan, jouant à plein son rôle de "commander in chief". Dans le New Jersey, l'un des Etats les plus durement touchés par le cyclone lundi, il a évalué les dégâts. 

"Nous serons là sur le long terme", souligne le président américain au côté du gouverneur de l'Etat, Chris Christie, dans un refuge situé dans la ville de Brigantine, non loin d'Atlantic City au sud de New York. "Nous ne tolèrerons aucune bureaucratie. Nous allons faire en sorte que vous obteniez de l'aide aussi vite que possible", ajoute le président. "Mon message principal est que le pays tout entier a vu ce qui s'était passé. Tout le monde sait à quel point le New Jersey a été durement touché", affirme Barack Obama en assurant aux sinistrés qu'il "pensait à eux et priait".

Le président américain est conscient du danger d'apparaître indifférent aux souffrances de ses compatriotes, sept ans après l'ouragan Katrina dont la cote de confiance de son prédécesseur George W. Bush avait beaucoup pâti. Il tente donc de projeter l'image d'un dirigeant tenant fermement la barre.

New York panse ses plaies

Avec 30 morts à elle seule, la ville de New York paie le plus lourd tribut américain pour le moment. Mercredi matin, la Grosse Pomme s'est réveillée dans des embouteillages monstres et, signe symbolique de la reprise vaille que vaille des affaires, son maire Michael Bloomberg a sonné la cloche de la réouverture de Wall Street.

Avec le redémarrage progressif de deux de ses aéroports, du trafic des bus et de certains commerces, New York retrouvait un vernis de normalité. Le métro, partiellement inondé, recommencera à fonctionner de manière "limitée" jeudi, a annoncé le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo, lors d'une conférence de presse.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a également annoncé que le marathon de la ville se déroulerait dimanche comme prévu. En revanche, les écoles publiques resteront fermées jeudi et vendredi.

Toujours de nombreuses coupures d'électricité

Mais plus de 500.000 foyers restaient sans électricité dont la moitié à Manhattan. Les écoles étaient toujours fermées et la quasi-totalité des tunnels était encore sous l'eau. Il faudra des jours pour revenir à la normale, ont averti les autorités.

Sur l'ensemble de la côte est, plus de six millions de foyers étaient toujours sans électricité et ces coupures pourraient durer plusieurs jours, selon les autorités. Le réseau téléphonique et ferroviaire subissait encore de nombreuses perturbations et 2.800 vols étaient annulés dans les aéroports de la côte.

Romney reprend sa campagne

Mitt Romney a repris sa campagne en évitant toutefois d'attaquer le président, à six jours de la présidentielle.

A Tampa, il a déroulé son plan économique en cinq points, mais n'a pas employé ses formules choc habituelles contre le président, évitant de ridiculiser sa campagne comme il le faisait jusqu'à ce que Sandy frappe le nord-est du pays.

Enfin, une bonne nouvelle a égayé New York , un bébé prématuré est née en plein passage de la tempête, malgré les conditions diffciles dues à l’ouragan. Un brin de soleil au milieu de la tempête.

dossier :

Barack Obama

E.B. avec AFP