BFMTV

Cette petite-fille de 9 ans est émue aux larmes à l'idée de voir... Donald Trump

Cette petite fille n'a pu contenir son émotion en apprenant qu'elle allait voir Donald Trump en meeting.

Cette petite fille n'a pu contenir son émotion en apprenant qu'elle allait voir Donald Trump en meeting. - Capture d'écran Youtube - montage BFMTV.com

En apprenant qu'elle allait assister à un meeting de Donald Trump, Ava, une petite Américaine de 9 ans, n'a pu retenir ses larmes.

L'idée de le voir en chair et en os lui fait visiblement beaucoup d'effet. Ava, une petite Américaine de 9 ans, n'a pas pu retenir ses larmes lorsque sa mère lui a annoncé qu'elles allaient se rendre à un meeting de Donald Trump, dans le New Hampshire, où les primaires en vue de la présidentielle doivent se tenir le 9 février. Kim Lovley a ainsi capturé la réaction de sa fille en vidéo et l'a postée sur Internet.

"Devine ce que l'on va faire lundi. Nous allons voit Donald Trump en personne, dans le New Hampshire ", lui annonce-t-elle. "Tu es sérieuse? Oh mon Dieu", s'exclame la petite fille, visiblement comblée de joie. "Tu es excitée?", demande alors la mère. "Oui! Merci maman", répond Ava, tout en commençant à pleurer d'émotion. Et de crier, entre deux sanglots: "Je t'aime Trump!". 

"Elle a adoré chaque minute"

Depuis, Kim et Ava sont allées écouter Donald Trump lors de son meeting à Farmington, dans le New Hampshire, lundi dernier. Interrogée par le Washington Post, la mère explique qu'Ava suit la campagne du magnat de l'immobilier depuis qu'il a annoncé sa candidature, et qu'elle énormément apprécié le meeting. "Elle a dit qu'elle aimait ses cheveux et sa façon de dire ce qu'il pense", précise-t-elle. "Elle a adoré chaque minute", a ajouté le père, Jason Lovley, sur Facebook.

"Quand j'ai posté la vidéo sur Facebook, à la base c'était uniquement pour que nos amis et la famille voient à quel point elle était heureuse", indique Kim Lovley. Mais l'emballement aurait commencé quand un ami l'a aidée à charger la vidéo sur Youtube. Les coups de téléphone des médias se sont alors enchaînés. Kim Lovley assure qu'elle n'a pas encore décidé pour qui elle voterait. "Nous sommes républicains, mais pas branchés "politique" pour autant", assure-t-elle. 

A.S.