BFMTV

États-Unis: les Archives nationales s'excusent après avoir flouté des slogans anti-Trump sur une photo

La Marche des femmes à Los Angeles, le 18 janvier 2020

La Marche des femmes à Los Angeles, le 18 janvier 2020 - Apu Gomes - AFP

L'institution a modifié une photographie utilisée pour l'une de ses expositions, effaçant des slogans faisant référence à Trump ou à l'anatomie féminine.

Les Archives nationales américaines ont fait leur mea culpa samedi, rapportent de nombreux médias américains. En cause: le floutage, par l'agence, de slogans anti-Trump sur une photographie prise lors de la Marche des femmes de Washington, en 2017.

C'est le Washington Post qui a révélé la retouche. Le quotidien américain a remarqué qu'au moins quatre altérations ont été apportées au cliché accueillant les visiteurs d'une exposition commémorant le 100e anniversaire du droit de votes des femmes aux États-Unis. La photographie, prise par Mario Tama, représente une immense foule de personnes, principalement des femmes, manifestant au lendemain de l'investiture de Donald Trump en brandissant des pancartes féministes et opposées au président.

"Nous avons fait une erreur, ont admis les Archives nationales dans un communiqué. Sur une affiche liée à notre exposition en cours concernant le 19e amendement, nous avons flouté certains mots sur des pancartes de la Marche des femmes de 2017."

Plus de Trump ou de référence au sexe féminin

Parmi les modifications digitales apportées à l'image, le Washington Post a relevé que sur une pancarte où était écrite la phrase "Dieu déteste Trump", le nom du président avait été flouté. Idem pour le slogan "Trump & le GOP (le Parti républicain, ndlr) - Pas touche aux femmes", où le mot "Trump" a, là encore, disparu.

Des altérations ont aussi été effectuées sur les pancartes se référant à l'anatomie féminine. "Si mon vagin pouvait tirer des balles, il serait moins contrôlé", peut-on par exemple lire sur une pancarte visible sur le cliché original. Sur le poster affiché aux Archives nationales, le mot "vagin" n'apparaît plus. Un autre slogan clamant "Ma chatte t'attrapera aussi" - en référence à une sortie sexiste de Trump en 2005 - a été modifié, supprimant le mot "chatte", ou "pussy" en anglais.

La photo modifiée bientôt remplacée par l'originale

Malgré leurs excuses, les Archives nationales américaines ont expliqué avoir fait ces modifications "en tant qu'agence apolitique et non-partisane".

"Nous avons décidé de flouter les références au nom du président, pour ne pas nous engager dans un débat politique", a déclaré un porte-parole de l'institution au Washington Post. "La modification de l'image était une manière de nous focaliser uniquement sur l'événement".

Concernant les mots faisant référence à l'anatomie féminine, les Archives expliquent que ces mots n'étaient pas appropriés pour l'exposition, selon le quotidien américain. L'agence a par ailleurs assuré au Washington Post que la grande photographie de l'exposition serait "remplacée au plus vite par le cliché d'origine".

Juliette Mitoyen