BFMTV

Etats-Unis: 40 ans de prison pour un Américain membre du Hezbollah qui préparait des attentats

Le Hezbollah, ou "parti de Dieu", est un groupe chiite et un parti politique libanais, considéré comme une organisation terroriste par plusieurs pays dont les Etats-Unis

Le Hezbollah, ou "parti de Dieu", est un groupe chiite et un parti politique libanais, considéré comme une organisation terroriste par plusieurs pays dont les Etats-Unis - Mahmoud Zayyat / AFP

Formé par le Hezbollah au Liban, cet Américain aurait recueilli des informations pendant des années sur des lieux critiques, comme des aéroports internationaux ou des bâtiments officiels, dans le but de planifier des actes terroristes selon la justice américaine.

Un Américain originaire du Liban a été condamné ce mardi par un juge fédéral new-yorkais à 40 ans de prison, après avoir été reconnu coupable en mai d'avoir contribué à des projets d'attentats pour le compte du Hezbollah.

"Ali Kourani avait été recruté, entraîné et déployé par l'Organisation du Jihad Islamique du Hezbollah pour planifier et exécuter des actes de terrorisme dans la région new-yorkaise", a déclaré le procureur fédéral de Manhattan, Geoffrey Berman, cité dans un communiqué.

"Après des années passées à surveiller des infrastructures critiques de la ville - édifices fédéraux, aéroports internationaux, voire des crèches - il est maintenant le premier agent de l'organisation à être condamné pour ses crimes aux Etats-Unis," s'est félicité le procureur.

Il suivait les ordres auprès d'agents du Hezbollah

A l'issue d'un procès de huit jours, Ali Kourani, 35 ans, avait été déclaré coupable en mai des huit chefs d'accusation retenus contre lui. L'un d'eux, l'association de malfaiteurs en vue de détenir des armes pour commettre un crime, était passible, à lui seul, de la prison à perpétuité.

Selon l'enquête, Ali Kourani, né au Liban et arrivé aux Etats-Unis en 2003 puis naturalisé en 2009, avait notamment recueilli des informations sur le fonctionnement et la sécurité de plusieurs aéroports, dont l'aéroport John F. Kennedy à New York, et surveillé des bâtiments des forces de l'ordre à Manhattan et Brooklyn.

Il avait suivi, d'après l'enquête, plusieurs formations dans des camps d'entraînement du Hezbollah, au Liban, et prenait ses ordres directement auprès d'agents de liaison du mouvement chiite libanais, soutenu par l'Iran. Ali Kourani avait été arrêté en juin 2017, le même jour qu'un autre membre présumé du Hezbollah, Samer El Debek, en attente de son procès.

Créé au début des années 80, le Hezbollah est classé comme "organisation terroriste" par les Etats-Unis. Depuis sa création, plusieurs attentats lui ont été attribués notamment en France, au Liban ou en Bulgarie. Il est l'un des principaux alliés du régime syrien dans sa guerre contre les rebelles en Syrie.

J. G. avec AFP