BFMTV

Elle se fait virer après avoir adressé un doigt d'honneur au passage du convoi de Donald Trump

La fameuse photo qui a valu à Juli Briskman la perte de son emploi.

La fameuse photo qui a valu à Juli Briskman la perte de son emploi. - Twitter - White House

Malheureusement pour cette Américaine travaillant dans le marketing, cette photographie est devenue virale.

Le mauvais geste au mauvais moment. Prise par un photographe de la Maison Blanche alors que le convoi présidentiel quittait le parcours de golf de Sterling, en Virginie, une photographie montre une cycliste faisant un doigt d'honneur au passage des voitures noires. Très vite et comme l'explique le Huffington Post, le cliché posté sur les réseaux sociaux devient viral.

Juli Briskman, était loin de se douter des conséquences de son geste de la semaine dernière. Reprise par les médias, jusqu'au pool de journalistes de la Maison Blanche et largement commentée dans des talk-shows comme le "Late Night" qui ont commencé à raconter des blagues partant de cette situation, l'image a alimenté les débats. A ce moment, l'indélicate n'était pas encore démasquée, mais seulement surnommée "Shero" et associée au hashtag éponyme sur Twitter.

Un mouvement d'humeur qui coûte cher

Qui est la femme de la photo dont tout le monde parle tant? Juli Briskman, 50 ans et deux enfants, a pris l'initiative de révéler à son employeur qu'elle était celle qui faisait un doigt d'honneur adressé au convoi présidentiel. La réaction d'Akima LLC, pour qui elle travaillait au marketing et la communication, a été radicale. La quinquagénaire a aussitôt été licenciée puisque la législation de Virginie est très libérale sur le sujet.

L'employée a fait valoir auprès des cadres que ce geste avait été fait en dehors du cadre professionnel et que sa propre utilisation des réseaux sociaux ne mentionnait à aucun moment son employeur. Las, Akima LLC, entreprise en contrat avec le gouvernement a préféré se séparer d'elle.

David Namias