BFMTV

Ebola: un soignant en observation aux Etats-Unis

BFMTV

Une infirmière britannique contaminée par le virus Ebola était entre la vie et la mort dimanche à Londres et un soignant américain a été placé en observation dans un hôpital des Etats-Unis, lui aussi de retour de Sierra Leone où de nouveaux foyers ont été signalés ces dernières semaines.

Pauline Cafferkey, 39 ans, se trouve dans un état critique, a annoncé samedi le Royal Free Hospital où l'infirmière est placée en isolement depuis mardi.

Le soignant américain qui devait être placé dimanche en observation dans un hôpital du Nebraska, dans le centre des Etats-Unis, a séjourné dans le même pays d'Afrique de l'Ouest, où il a été exposé au virus. Le patient, dont l'identité n'a pas été communiquée, arrivera à l'hôpital dimanche par voie aérienne pour y être en observation et y recevoir éventuellement un traitement.

Pas de "plan B"

"Ce patient a été exposé au virus mais n'est pas malade et n'est pas contagieux", a déclaré le dr Phil Smith, directeur médical de l'unité spécialisée du Nebraska Medical Center. Le Nebraska Medical Center, spécialement équipé pour soigner les malades atteints du virus, avait déjà traité trois patients atteints par Ebola. Deux ont survécu mais le troisième, un médecin sierra-léonais, résident américain qui travaillait à l'hôpital Connaught de Freetown, était décédé en novembre.

Fin décembre, sans compter Pauline Cafferkey, l'OMS avait indiqué que 678 travailleurs de la santé avaient été infectés par le virus et que 382 en sont morts. Contre Ebola il n'y a "pas de plan B", le virus "doit être vaincu", a déclaré le nouveau chef de la Mission de l'ONU pour la lutte contre Ebola (UNMEER), Ismail Ould Cheikh Ahmed, depuis Accra où il est venu prendre ses fonctions.

A. D. avec AFP