BFMTV

Le dépeceur présumé bientôt extradé vers le Canada

BFMTV

Luka Rocco Magnotta, le Canadien soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal, ne s'opposera pas à son extradition vers le Canada, a indiqué ce mardi le parquet de Berlin. Au lendemain de son arrestation dans la capitale allemande. Le jeune homme de 29 ans a été présenté à un juge qui a confirmé son arrestation.

C’est dans le commissariat central de Berlin, que Luka Rocco Magnotta a passé ses premières heures de détention. Soupçonné de l’assassinat d’un étudiant chinois dans la nuit du 24 au 25 mai, le jeune homme de 29 ans a été présenté ce mardi après-midi devant un juge. Comme le veut la procédure, celui-ci a énuméré les accusations qui pèsent contre lui : meurtre prémédité, outrage à cadavre, mise à la poste d’obscénités. Puis a confirmé son arrestation. Un premier rendez-vous judiciaire au cours duquel le dépeceur présumé de Montréal est apparemment resté très calme.

"Ni commentaire ni question"

"J’ai appris par le porte-parole de l’accusation qu’il n’avait absolument rien dit. Il n’a eu ni commentaire, ni question à propos de cette affaire. Il a simplement fait savoir qu’il ne s’opposerait pas à son extradition vers le Canada", a indiqué Stefan Redlich, porte-parole de la police berlinoise. Une extradition dont les premières démarches ont été lancées. La justice allemande a demandé au Canada de lui fournir les documents nécessaires. Les autorités canadiennes se disent prêtes à collaborer pour que la procédure avance rapidement. En attendant cette extradition, Luka Rocco Magnotta a été transféré dans l'une des principales prisons de Berlin.