BFMTV

Bolivie: imbroglio autour du fils mystère du président Evo Morales

Le président bolivien Evo Morales mi-février

Le président bolivien Evo Morales mi-février - Aizar Raldes - AFP

La presse avait révélé début février que le président de la Bolivie avaient eu un fils d'une relation il y a dix ans avec une femme incarcérée depuis peu. Selon lui, l'enfant est mort à la naissance, mais le doute demeure à la suite du témoignage d'une tante qui affirme le contraire.

C'est le feuilleton du moment en Bolivie. Le fils que le président Evo Morales a eu avec son ex-compagne Gabriela Zapata est-il toujours en vie? L'affaire a pris de telles proportions dans le pays que la ministre bolivienne de la Transparence, Lenny Valdivia, avait donné "24 heures à Gabriela Zapata pour présenter l'enfant devant n'importe quel juge des enfants pour qu'on sache enfin la vérité", après les révélations d'une tante de l'ex-compagne, désormais en prison dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence.

Sans réponse, le gouvernement a tranché: le fils du président Evo Morales et de Gabriela Zapata est mort. "Nous sommes absolument convaincus que, malheureusement, cet enfant est décédé", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre de la Défense Reymi Ferreira. 

"En ce moment, tout le monde dit que c'est la vérité (que l'enfant est vivant, Ndlr) et l'on traite le président de menteur", a regretté le ministre de la Défense. Or, "le président ne ment pas au peuple".

"Je connais cet enfant, il n'est pas mort"

Retour en arrière. La presse avait révélé début février que le président de gauche, aujourd'hui âgé de 56 ans, et Gabriela Zapata, 28 ans, avaient eu une relation il y a dix ans et qu'un enfant en était né. "J'ai cru ce que m'a dit la mère de mon fils", avait reconnu Evo Morales, par ailleurs père d'une fille et d'un garçon de deux mères différentes, expliquant qu'on lui avait dit que l'enfant était mort et qu'il avait alors perdu le contact avec son ex-compagne. 

Mais une tante de l'ex a récemment affirmé que l'enfant était bien vivant, et qu'il avait aujourd'hui entre 8 à 9 ans. "Je connais cet enfant, il n'est pas mort. Il s'appelle Ernesto Fidel. Il est le fils de Monsieur Evo Morales. Je ne sais pas pourquoi ils ont dit ça. Je ne sais pas ce qui les a poussés à mentir", a-t-elle déclaré sur la PAT, une chaîne de télévision bolivienne.

Morales, "marié" à la Bolivie

Gabriela Zapata est responsable commerciale de l'entreprise de BTP chinoise CAMC qui a signé des contrats pour 560 millions de dollars environ avec l'Etat bolivien. Elle a été placée samedi 26 février en détention provisoire après son arrestation la veille dans le cadre d'une enquête pour trafic d'influence. Elle est est soupçonnée par le parquet d'"enrichissement illicite" et de "complicité de trafic d'influence".

Evo Morales, ancien berger, est le premier président amérindien de la Bolivie, pays auquel il aime dire qu'il est "marié", coupant ainsi court aux questions sur sa vie privée. Il a été élu pour la première fois en janvier 2006 et effectue actuellement son troisième mandat. Mais les Boliviens ont rejeté lors d'un référendum la semaine dernière sa demande de pouvoir briguer un quatrième mandat, ce qui lui permettrait en cas de réélection de rester encore au pouvoir de 2020 à 2025.

Samuel Auffray avec agences