BFMTV

Allemagne: le leader de Pegida inculpé pour incitation à la haine raciale

Lutz Bachmann, fondateur du mouvement Pegida, le 12 janvier 2015 à Dresde.

Lutz Bachmann, fondateur du mouvement Pegida, le 12 janvier 2015 à Dresde. - Robert Michael - AFP

Le fondateur du mouvement anti-réfugiés et islamophobe Pegida a été inculpé pour "incitation à la haine raciale" pour avoir qualifié sur internet l'année passée les réfugiés de "bétail" et de "racaille", a indiqué vendredi le Parquet de Dresde (est de l'Allemagne).

Lutz Bachmann, 42 ans, avait posté en septembre 2014 sur sa page Facebook plusieurs messages visant les "réfugiés de guerre et les demandeurs d'asile", indique dans un communiqué le Parquet de cette ville où Pegida (acronyme pour "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident") a vu le jour à l'automne dernier.

Il encourt jusqu'à 5 ans de prison

Ces propos, où il traite notamment les réfugiés de "bétail" et de "racaille", constituent "un trouble à l'ordre public" ainsi qu'une "atteinte à (leur) dignité", souligne le Parquet dans son communiqué. Déjà condamné à des peines de prison pour des braquages et des délits liés à la drogue, Lutz Bachmann encourt jusqu'à cinq ans de prison, selon l'agence allemande DPA.

Postés en septembre, ces propos avaient fait surface fin janvier, lorsque Pegida, alors à son apogée, venait de rassembler 25.000 personnes à Dresde, dans la foulée des attentats en France contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo et un magasin casher. Lutz Bachmann, dont une photo le montrant en train de singer Adolf Hitler avait également surgi dans la presse, avait été poussé à la démission, avant de réintégrer le mouvement un mois plus tard.

la rédaction avec AFP