BFMTV

Un magnat japonais du ravioli chinois tué par balles au Japon

BFMTV

Le propriétaire d'une célèbre chaîne japonaise de restaurants de raviolis chinois a été abattu jeudi à Kyoto, cité où le crime organisé est assez actif, ont annoncé son entreprise et les médias.

Takayuki Ohigashi, 72 ans, a été retrouvé jeudi à 7 heures locales baignant dans son sang et inconscient, sur un parking devant le siège de son entreprise dans l'ancienne capitale impériale (ouest), a précisé le quotidien Sankei Shimbun. D'après les médias, son corps présentait au moins trois impacts de balles.

Son décès a été confirmé par sa société, "Gyoza no Ohsho" ("Le roi des raviolis"), une chaîne de plus de 650 restaurants dans tout le Japon, plus quelques-uns à l'étranger.

Les meurtres par arme à feu sont rares au Japon où la législation est très stricte concernant le port d'arme. Ils impliquent la plupart du temps des yakuza, le nom de la mafia nippone.

A.S. avec AFP