BFMTV

Amina, militante Femen en Tunisie, a disparu

La première Femen d'origine tunisienne a disparu après des menaces.

La première Femen d'origine tunisienne a disparu après des menaces. - -

Le mouvement féministe craint pour la vie d'Amina, première Femen d'origine tunisienne, injoignable depuis plusieurs jours. Elle avait reçu des menaces de mort après la parution de photos seins nus.

Qu’est-il arrivé à Amina? La première Femen tunisienne à se revendiquer du mouvement féministe est injoignable depuis plusieurs jours. Son téléphone portable est éteint, après de nombreuses menaces de mort. "Nous craignons pour sa vie", indique le groupe contestataire dans un communiqué sur Facebook.

Un appel à la peine de mort

La jeune lycéenne de 19 ans avait posté sa poitrine dénudée sur le réseau social Facebook, portant l’inscription "Fuck your morals". L’image a été partagée sur plusieurs pages dédiées aux Femen. Amina avait même créé la page "Femen Tunisia fanpage" le 1er mars, piratée jeudi par des islamistes.

La création de cette page sur le réseau social a provoqué la colère des islamistes radicaux. "Grâce à Dieu nous avons piraté cette page immorale et le meilleur est à venir", y est-il indiqué par le pirate qui signe du nom "al Aangour". "La page a été piratée et si Dieu le veut, ces saletés vont disparaître de Tunisie", écrit-il encore.

Selon le communiqué alarmiste des Femen, Adel Almi, le leader de "l’Association Centriste de sensibilisation et de réforme" a même appelé à la peine de mort.