BFMTV

Prise d'otages à Nairobi: l'arc terroriste menace l'Afrique

Les groupes islamistes prolifèrent aujourd'hui de la Corne de l'Afrique à la Mauritanie.

Les groupes islamistes prolifèrent aujourd'hui de la Corne de l'Afrique à la Mauritanie. - -

De nombreux groupes terroristes islamistes prolifèrent aujourd'hui de la Corne de l'Afrique à la Mauritanie. Explications.

Attentats, prises d'otages, attaques militaires: l’Afrique est aujourd’hui le terrain de prédilection des mouvements islamistes. Affaiblie depuis le milieu des années 2000, la nébuleuse Al-Qaïda trouve aujourd’hui un second souffle grâce à des mouvements tels qu’Aqmi, les Shebabs somaliens, Boko Haram, Mujao ou encore Ansar Dine. Tous veulent instaurer la Charia, souvent par la terreur: le jihad, ou "guerre sainte".

"C'est une menace assez virale, avec des groupes qui ont leur propre agenda mais qui peuvent se connecter", explique Jean-Louis Bruguière, spécialiste de la lutte antiterroriste.

Manuels de terrorisme

Il ne s'agit pas d'une structure pyramidale. Même si Al-Qaïda se situe au sommet, il y a un partage des informations et des instructions. Aqmi a par exemple entraîné et équipé les combattants de Boko Haram.

"Certains documents ont été retrouvés à Tombouctou, qui sont des manuels de terrorisme, comme: Comment échapper à la surveillance des radars occidentaux ou des drones?", raconte Pierre Servent, expert des conflits et des questions militaires.

Des systèmes de sécurité déficients

Ainsi, ces groupes islamistes sont mouvants, mobiles et prolifèrent aujourd'hui de la Corne de l'Afrique à la Mauritanie. Un terrain plus que propice à cette propagation.

"Les systèmes de sécurité sont assez déficients. Et puis c’est tout près de la péninsule arabique, ce qui permet des financements d’un certain nombre de bienfaiteurs", analyse Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain.

Par ailleurs, la zone connaît également une recrudescence de la criminalité, comme le trafic de drogue ou la corruption. Un terreau indispensable pour financer le terrorisme, ses relais et ses complicités.

M.G. avec Brune Daudré (vidéo)