BFMTV

La France reconnaît le CNL comme représentant de la Libye

Nicolas Sarkozy et les deux émissaires du Conseil national libyen (CNL), Ali Essaoui (au centre) et Mahmoud Djebril à l'Elysée. La France reconnaît le CNL, qui regroupe les insurgés contre le régime de Mouammar Kadhafi, comme représentant du peuple libyen

Nicolas Sarkozy et les deux émissaires du Conseil national libyen (CNL), Ali Essaoui (au centre) et Mahmoud Djebril à l'Elysée. La France reconnaît le CNL, qui regroupe les insurgés contre le régime de Mouammar Kadhafi, comme représentant du peuple libyen - -

PARIS (Reuters) - La France reconnaît le Conseil national libyen (CNL) qui regroupe les insurgés contre le régime de Mouammar Kadhafi comme...

PARIS (Reuters) - La France reconnaît le Conseil national libyen (CNL) qui regroupe les insurgés contre le régime de Mouammar Kadhafi comme représentant du peuple libyen et enverra un ambassadeur à Benghazi, où il est installé, a déclaré jeudi une source à la présidence française.

Nicolas Sarkozy a reçu pendant près d'une heure à l'Elysée deux émissaires du CNL.

"La France a reconnu le conseil national transitoire comme représentant légitime du peuple libyen", a dit l'un d'eux, Ali Essaoui, une information confirmée ensuite par l'Elysée.

La France, a ajouté l'Elysée, enverra un ambassadeur à Benghazi, ville de l'est de la Libye où est installé le CNL.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse