BFMTV

La France demande à l'Onu d'assumer ses responsabilités en Libye

Nicolas Sarkozy a appelé mercredi le Conseil de sécurité de l'Onu à prendre ses responsabilités en imposant "sans délai" une zone d'exclusion aérienne en Libye pour mettre fin aux "actions meurtrières" de Mouammar Kadhafi. /Photo prise le 16 mars 2011/REU

Nicolas Sarkozy a appelé mercredi le Conseil de sécurité de l'Onu à prendre ses responsabilités en imposant "sans délai" une zone d'exclusion aérienne en Libye pour mettre fin aux "actions meurtrières" de Mouammar Kadhafi. /Photo prise le 16 mars 2011/REU - -

Nicolas Sarkozy a appelé mercredi le Conseil de sécurité de l'Onu à prendre ses responsabilités en imposant "sans délai" une zone d'exclusion aérienne en Libye pour mettre fin aux "actions meurtrières" de Mouammar Kadhafi.

La France, la Grande-Bretagne et le Liban ont présenté aux Nations unies un projet de résolution prévoyant de nouvelles sanctions contre Tripoli.

Les ministres des Affaires étrangères du G8 réunis mardi à Paris ne sont pas parvenus à un accord sur l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne prônée par la Ligue arabe mais rejetée par Berlin et jugée avec circonspection par Moscou.

Selon l'un des fils de Mouammar Kadhafi, les forces régulières libyennes auront repris le contrôle de tout le pays dans les 48 prochaines heures.

"Il est plus que temps pour la communauté internationale, à travers le Conseil de sécurité, de se rassembler pour tirer les conséquences de cette situation et répondre sans délai à l'appel pressant de la Ligue des États arabes", déclare Nicolas Sarkozy dans une lettre aux chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres du conseil.

"Dans cet objectif, le Liban a diffusé un projet de résolution. La France appelle solennellement tous les membres du Conseil de sécurité à prendre pleinement leurs responsabilités et à soutenir cette initiative", ajoute-t-il.

"Le temps se compte maintenant en jours, voire en heures", poursuit-il.