BFMTV

Egypte: l'aviation "a détruit des véhicules utilisés dans l'attaque" de la mosquée du Sinaï

Des soldats de l'armée égyptienne montent la garde devant l'hôpital d'Ismailia où ont été accueillis de nombreuses victimes de l'attentat perpétré contre une mosquée dans le nord du Sinaï, le 24 novembre 2017

Des soldats de l'armée égyptienne montent la garde devant l'hôpital d'Ismailia où ont été accueillis de nombreuses victimes de l'attentat perpétré contre une mosquée dans le nord du Sinaï, le 24 novembre 2017 - MOHAMED EL-SHAHED / AFP

A la suite de l'attentat qui a fait 235 morts dans une mosquée du Sinaï, l'armée égyptienne a annoncé, dans la nuit de vendredi à samedi, avoir détruit plusieurs véhicules utilisés dans l'attaque.

Vendredi 24 novembre, au moins 235 personnes ont trouvé la mort dans l'attaque d'une mosquée soufie située dans le village de Bir al-Abed, dans la province du Nord-Sinaï. Quelques heures plus tard, l'armée a annoncé avoir procédé à des frappes aériennes dans la région, où les forces de sécurité combattent la branche égyptienne de Daesh.

L'armée de l'air "a détruit plusieurs véhicules utilisés dans l'attaque" et "ciblé plusieurs foyers terroristes contenant des armes et des munitions", a ainsi déclaré dans la nuit le porte-parole de l'armée, Tamer el-Refaï.

Vendredi, le président Abdel Fattah al-Sissi a promis de répondre avec "une force brutale" à cet attentat. "Les forces armées et la police vengeront nos martyrs", a assuré le chef de l'Etat, qui a par ailleurs décrété trois jours de deuil national.

Me.R. avec AFP