BFMTV

Afrique du Sud: un ministre affirme avoir été congédié par Zuma pour avoir refusé la corruption

Nhlanhla Nene, le ministre sud-africain des Finances.

Nhlanhla Nene, le ministre sud-africain des Finances. - GULSHAN KHAN / AFP

Mercredi, le ministre des Finances d'Afrique du Sud a affirmé avoir été congédié par Jacob Zuma après avoir refusé d'appliquer des mesures profitables à la famille Gupta.

Le ministre sud-africain des Finances a témoigné mercredi avoir été congédié il y a trois ans par l'ancien président Jacob Zuma pour avoir refusé d'appliquer des décisions profitables à la famille Gupta, au coeur des scandales de corruption dans le pays.

"Je crois que j'ai été remercié à cause de mon refus de m'engager sur certains projets", a déclaré Nhlanhla Nene devant une commission chargée d'enquêter sur les affaires politico-financières qui ont précipité la démission de Jacob Zuma en février.

"Avec le recul (...) il me semble que ces projets auraient pu bénéficier à la famille Gupta et d'autres personnes alors très proches du président", a-t-il ajouté.

Remercié en 2015

Nhlanhla Nene a été remercié par Jacob Zuma en décembre 2015, une décision qui avait à l'époque fait plonger les marchés financiers.

Le successeur de Jacob Zuma, Cyril Ramaphosa, l'a depuis rappelé au ministère des Finances.

Jacob Zuma est soupçonné d'avoir accordé pendant la deuxième partie de son règne (2009-2018) de juteux contrats publics et des avantages indus aux Gupta. Il l'a toujours nié, concédant toutefois qu'il était un proche des trois hommes d'affaires.

Un frère Gupta dément

Depuis août dernier, plusieurs anciens ministres ou élu ont détaillé par le menu devant la commission comment les Gupta leur avaient proposé des postes au gouvernement en échange d'un soutien à leurs affaires ou à leurs intérêts.

Dans un témoignage transmis à la commission dont de larges extraits ont été publiés dans la presse locale, l'un des frères Gupta, Ajay, a démenti ces allégations.

B.L. avec AFP