BFMTV

Afghanistan: deux attentats à Kaboul touchent la police et les renseignements

-

- - Des forces de sécurité en position après deux explosions à Kaboul, le 10 janvier 2017 en Afghanistan - WAKIL KOHSAR, AFP/Archives

Un poste de police et un centre des renseignements ont été visés par deux attentats mercredi. Les talibans ont revendiqué les attaques.

Les talibans afghans ont revendiqué deux attentats à Kaboul mercredi, dont l'un à la voiture piégée, de forte puissance, a visé un poste de police et l'autre un centre des renseignements, faisant plusieurs dizaines de blessés au moins, selon des sources officielles.

Un bilan initial des sources de sécurité fait état d'un mort, l'un des assaillants et de 35 blessés. La première attaque, la plus violente, perpétrée dans l'ouest de la capitale afghane par "un kamikaze au volant d'une voiture piégée s'est produite vers 12h30 aux portes du poste de police PD6" a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Najibullah Danish, qui a fait état de "tirs" après la première explosion.

"Nous ne pouvons confirmer qu'il s'agit d'une attaque complexe", qui aurait permis aux assaillants de pénétrer à l'intérieur du bâtiment, a-t-il souligné. Mais une autre source au sein des services de sécurité a indiqué qu'un homme armé au moins s'était frayé un chemin à l'intérieur du bâtiment.

Les talibans revendiquent le double attentat

Une épaisse colonne de fumée noire s'élevait toujours, plus d'une heure plus tard, au-dessus du quartier, selon les images diffusées en direct par la chaine de télévision Tolo.

"La deuxième attaque a été perpétrée cinq minutes après la première à 12h35 locales par un kamikaze à pied, contre un centre des services de renseignements (NDS) dans le sud-est de la ville" a ajouté ce porte-parole.

Selon une source sécuritaire refusant d'être citée, un assaillant a été abattu alors qu'il pénétrait dans les locaux.

Dans un message posté sur Twitter, le porte-parole des talibans Zabibullah Mujahid a revendiqué cette double opération en affirmant que "des attaques martyres ont commencé contre le poste de police PD6 et un important centre des renseigneents à Kaboul".

G.D. avec AFP