BFMTV

A New York, le zoo du Bronx porte plainte contre une femme qui s'est introduite dans une fosse aux lions

Un lion rescapé de maltraitance en Europe est libéré dans le sanctuaire de Lionsrock, en 2015, en Afrique du Sud (illustration)

Un lion rescapé de maltraitance en Europe est libéré dans le sanctuaire de Lionsrock, en 2015, en Afrique du Sud (illustration) - Mujahid Safodien / AFP

Le zoo du Bronx, à New York, a appris seulement mardi qu'une femme s'est introduite dans un enclos de lions samedi dernier. Ils comptent déposer une plainte, affirmant que la visiteuse s'est gravement mise en danger.

Le zoo du Bronx, à New-York, a affirmé vouloir poursuivre en justice une femme qui s'est introduite dans l'enclos des lions la semaine dernière, rapporte CNN.

Jugeant que l'infraction aurait pu mettre en danger la femme en question voire causer sa mort, ou blesser le lion, le Zoo du Bronx a déposé une plainte pour "infraction criminelle", selon des informations recueillies par CNN après du département de police de New York.

"Cette action était une violation grave et une infraction criminelle qui aurait pu mener à de sérieuses blessures, voire à la mort", a affirmé un porte-parole du zoo à CNN.

L'infraction est d'autant plus surprenante pour le zoo qu'ils ne l'ont découverte que ce mardi, plusieurs jours après le face-à-face avec le lion d'Afrique. Par chance, ni la femme en question ni le lion n'ont été blessés.

C'est sur Instagram qu'une vidéo a été publiée par un passant, montrant une femme à l'intérieur de l'enclos, qui avait donc escaladé les barrières de sécurité. Elle fait face au lion, qui fait quelques pas en sa direction et s'arrête à quelques mètres à peine d'elle. On peut la voir agiter les mains, faire quelques mouvements de danse, comme si elle voulait obtenir une réaction du lion, sans pour autant le lâcher des yeux.

La détective Sophia Mason a indiqué à CNN que personne dans le public regardant la scène n'a appelé le 911, numéro de la police, et qu'aucune arrestation n'a été effectuée. La police a été mise au courant de l'infraction en même temps que le zoo, ce mardi.

Julia Galan