BFMTV

50 idées reçues sur les Américains

-

- - -

Les idées reçues sur les USA sont nombreuses. Certaines sont fausses d’autres méritent d’être nuancées. Eléments de réponse.

Alors qu'une élection capitale pour le destin des Etats-Unis se profile dans quelques jours, Charlotte Lepri, chercheuse à l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) a évoqué son livre « 50 idées reçues sur les Etats-Unis » aux éditions Hachette Littératures et a répondu à certaines d'entre elles :

Les Etats-Unis dominent le monde
« Je n'en suis pas sûre, et c'est ce que j'essaye d'expliquer. S'ils dominaient le monde, on pourrait presque dire que ce serait beaucoup plus simple : ils auraient gagné la guerre en Irak, ils auraient gagné la guerre en Afghanistan, il y aurait peut-être moins de problèmes, ils contrôleraient mieux les relations internationales, ce qui n'est pas le cas. On voit qu'ils sont sujets à des contre-pouvoirs du reste du monde, et donc ils ne peuvent pas, ils n'ont pas les moyens de dominer le monde ».

Les Etats-Unis ont pour mission de civiliser le monde
« C'est une vieille tradition qui existe depuis que les Etats-Unis sont nés. Les premiers pèlerins avaient une vision divine, ils pensaient que les Etats-Unis étaient un monde à part, la nouvelle Jérusalem, et que ce monde à part avait ensuite pour mission de répandre la démocratie et la paix dans le reste du monde ».

La liberté d'expression y est totale
« Pas tout à fait, parce qu'on voit par exemple que les médias ont soutenu la guerre en Irak sans poser de questions. Ce qui a par la suite alimenté justement beaucoup d'interrogations ».

Le dollar permet aux Etats-Unis de dominer l'économie mondiale
« Si c'était encore le cas, la crise financière n'aurait peut-être pas eu lieu ».

Les Américains sont favorables au libre-échange
« Oui, mais quand ça les arrange. Le protectionnisme n'a jamais disparu, il est toujours bien présent aux Etats-Unis ».

La démocratie américaine est dominée par l'argent
« L'argent a une place énorme, on voit d'ailleurs pendant la campagne électorale les sommes immenses qui ont été utilisées aussi bien du côté démocrate que du côté républicain. L'argent a donc un rôle important, mais dire que les lobbys qui ont de l'argent peuvent vraiment influencer le résultat des élections, ça reste à nuancer ».

Les Etats-Unis soutiennent inconditionnellement Israël
« La relation entre les Etats-Unis et Israël est toujours un peu étrange. Ils soutiennent Israël, c'est sûr et certain, parce que pour eux la démocratie au Moyen-Orient, un endroit clé, est un relais qui permet ensuite d'aller dans le reste du Moyen-Orient. C'est leur base démocratique au Moyen-Orient. Ils ont besoin d'Israël ».

Les Français sont anti-américains et les Américains n'aiment pas les Français
« On voit les relations un peu "Je t'aime, moi non plus" entre les Français et les Américains. Il y a une détestation, une fascination, il y a rejet, il y a en même temps haine-amour... Les Français rejettent la politique américaine en général et notamment celle de Bush, mais ils continuent d'aller voir les films américains, d'écouter la musique américaine. Il y a une certaine fascination pour cette culture ».

Les Américains n'ont pas de culture
« Ils n'ont pas la même relation que les Français à la culture. Un américain considère que la culture, c'est quelque chose de populaire, une culture de masse, il n'aime pas la culture élitiste telle qu'on la présente en France. Pour eux, c'est un bien comme un autre, la culture. Donc elle est marchande, et c'est vraiment cette relation à la communication de masse, à la culture de masse, qui est très présente aux Etats-Unis ».

Les Etats-Unis ne se soucient pas de l'environnement
« C'est assez faux. On est parti du protocole de Kyoto, que les Etats-Unis n'ont pas ratifié. C'est toujours ça qu'on met en avant. En fait, la politique environnementale se dessine au niveau local. C'est les petits Etats, les localités... Par exemple la Californie est bien plus en avance au niveau environnemental que beaucoup de pays européens ».

Leur système éducatif est défaillant
« Il y a une grande partie de vrai. Au niveau secondaire il n'est pas bon, c'est au niveau universitaire qu'il se rattrape. Le niveau lycée n'est pas très bon ».

Les Américains sont très puritains
« Ils ont une relation très particulière à tout ce qui touche à la sexualité, on le voit encore avec l'affaire de DSK. Ils sont puritains, conservateurs, mais la société est en train d'évoluer depuis les années 60, avec la révolution culturelle ».

Les Américains ont tous des armes à feux chez eux
« C'est le cas d'une grande majorité. Ils soutiennent le port d'arme. Mais on voit une petite évolution, les fusillades dans les lycées ont poussé les Américains à se poser des questions. Il y a une remise en cause. Mais encore une fois ils ne veulent pas que l'Etat intervienne ».

Les Américains sont tous obèses
« Il y a un taux fort d'obésité. On ne peut pas aller contre cette idée reçue, car l'obésité est bien présente. C'est dans leur culture, dans leur relation à la nourriture, les Américains ont peur de manquer donc ils mangent énormément. Ils ne maîtrisent pas leur relation à la nourriture ».

Il est facile de s'enrichir aux Etats-Unis
« Ca fait partie du rêve américain, que défend Barack Obama. Ca en laisse beaucoup au bord de la route, il y en a peu finalement qui s'enrichissent mais c'est un des moteurs de l'économie américaine et de la culture américaine ».

La rédaction-Bourdin & Co