BFMTV

VIDÉO - Ils dépolluent la Seine en pêchant à l'aimant

Entre loisir et geste écologique, des particuliers ou des associations pratiquent la pêche à l'aimant pour récupérer des objets au fond de l'eau. La pratique a notamment été popularisée par le YouTubeur ChrisDetek, de passage sur les bords de Seine ce week-end.

Séance de pêche un peu insolite en bord de Seine ce week-end. Equipé d'un gros aimant lesté au bout d'une corde, le YouTubeur ChrisDetek fait la démonstration de cette pratique qu'il a contribué à faire connaître.

Après quelques minutes à ratisser le fond du fleuve, bonne prise. Au bout de la corde, les pêcheurs à l'aimant récupèrent un vélo. Grâce à des aimants qui peuvent soulever jusqu'à 800 kg, des objets de toute sorte sont sortis de l'eau. Les objets hissés hors de l'eau sont ensuite récupérés par la brigade fluviale. 

"J'ai fait des coffres fort, des armes blanches, des armes à feu...", détaille le YouTubeur ChrisDetek. Sa plus grosse prise, un coffre fort plein. "Un coffre fort plein avec de l'argent, des bijoux, des papiers d'identité, qu'on a remis à la police. Ca c'était énorme, parce qu'on a résolu une pseudo enquête, là j'étais vraiment content", se réjouit ce pêcheur à l'aimant. 

Ce jour-là, parmi les trouvailles insolites, un morceau d'escalier en métal. Mais malgré l'aide de passants, les pêcheurs ne réussiront pas à sortir le débris du fond de l'eau. 

"S'amuser en dépolluant"

"Le principe, c'est de montrer à tout le monde qu'on peut s'amuser en dépolluant. C'est très récent, il y a six mois ça n'avait aucun engouement sur la pêche à l'aimant. C'est vrai que ChrisDetek a fait un petit peu le buzz et tout le monde s'y met de plus en plus", souligne Melvyn Derouen, gérant d'un magasin commercialisant ces aimants. 

Ce week-end, une autre équipe de pêcheurs à l'aimant baptisée Guppy était à l'oeuvre en bord de Seine. Principale fruit de leur pêche, des trottinettes en libre-service, 58 ont été ainsi récupérées. A ces engins s'ajoutent 11 vélos, 6 barrières, deux scooters... et même un four. 

Louise Pezzoli avec Carole Blanchard