BFMTV

Transports en commun: une tolérance jusqu'à mardi pour l'attestation de déplacement

Dès lundi, les usagers des transports en commun devront se munir, aux heures de pointe, d'une attestation de déplacement signée par leur employeur.

Après huit semaines d'isolement, la France entamera ce lundi sa première phase de déconfinement. La région Île-de-France étant toujours classée rouge, les déplacements dans les transports en commun resteront contrôlés afin d'éviter une trop grande affluence. Les salariés franciliens qui emprunteront RER, métro, bus et tramway aux heures de pointe pour se rendre sur leur lieu d'activité professionnelle devront ainsi se munir d'une attestation de déplacement professionnel signée par leur employeur. 

Institué dès lundi, ce document sera contrôlé "entre 6h30 et 9h30", et "le soir entre 16h et 19h", a assuré vendredi la présidente de la région Valérie Pécresse. Les contrôles seront menés "dans les grandes gares" mais "en dehors de ces plages horaires, les transports qui ne seront pas saturés sont évidemment ouverts à tous", a ajouté la présidente d'Île-de-France Mobilités. 

Toutefois "il y aura une tolérance dans les premiers jours, l'objectif n'est pas la verbalisation mais de donner priorité à ceux qui ont absolument besoin des transports en commun, ceux qui vont travailler", a-t-elle précisé.

"Jusqu’à mardi, une tolérance sera appliquée. Les contrôles réalisés jusqu’à cette date auront une visée pédagogique", confirme la Préfecture de police qui mettra en ligne cette attestation dimanche, après la signature du décret sur le déconfinement.

Mélanie Rostagnat