BFM Eco

Île-de-France: Pécresse assure que les attestations employeurs seront contrôlées aux heures de pointe

Le PDG de Transdev prône le port du masque obligatoire dans les transports publics, à défaut de pouvoir respecter la distanciation sociale.

Le PDG de Transdev prône le port du masque obligatoire dans les transports publics, à défaut de pouvoir respecter la distanciation sociale. - AFP

Entre 6h30 et 9h30 et entre 16 et 19 heures, il faudra être muni d'une attestation employeur pour pouvoir circuler dans les transports en commun franciliens durant les premières semaines du déconfinement.

Le gouvernement l'a confirmé jeudi: dès le 11 mai, premier jour du déconfinement, une attestation employeur sera nécessaire pour emprunter les transports en commun aux heures de pointe en Île-de-France. Et ce document sera contrôlé "entre 6h30 et 9h30", et "le soir entre 16 et 19 heures", a assuré ce vendredi sur France 2 la présidente de région Valérie Pécresse.

Les contrôles seront menés "dans les grandes gares" mais "en dehors de ces plages horaires, les transports qui ne seront pas saturés sont évidemment ouverts à tous", a ajouté Valérie Pécresse, qui préside également Île-de-France Mobilités.

Par ailleurs "il y aura une tolérance dans les premiers jours, l'objectif n'est pas la verbalisation mais de donner priorité à ceux qui ont absolument besoin des transports en commun, ceux qui vont travailler", a-t-elle précisé.

Invité de BFM Paris ce vendredi, Thierry Babec, secrétaire général de l'Unsa-RATP a lui aussi déclaré que "les contrôles seront fréquents" et a salué la mise en place de cette attestation employeur, qu'il juge nécessaire pour contrôler le flux de voyageurs dans les transports franciliens.

"C'est une bonne idée pour étaler la fréquentation de nos réseaux. J'invite les voyageurs à se procurer cette attestation parce que, notamment sur des points clés comme la ligne 13, les contrôles seront fréquents", a-t-il assuré.

L'attestation ne sera pas nécessaire pour prendre les transports en commun le week-end et les jours fériés, a précisé Île-de-France Mobilités à BFM Paris.

Les masques obligatoires à toute heure

Outre les attestations employeurs essentielles aux heures de pointe, le port du masque sera lui aussi obligatoire, à toute heure, dans les transports en commun franciliens.

A partir de samedi et "dans 400 gares d'Île-de-France, nous distribuerons 2 millions de masques", a par ailleurs déclaré Valérie Pécresse, une initiative menée "pendant les premières semaines" du déconfinement pour "permettre d'amorcer la pompe jusqu'à ce que les Franciliens puissent les acheter eux-mêmes", selon elle.

L'épidémie "pourrait repartir"

"Nous avons besoin de réussir ce déconfinement tous ensemble" et "ça va être très compliqué en Île-de-France" où existe un "goulet d'étranglement" des transports en commun, dans lequel "pourrait repartir l'épidémie", a-t-elle affirmé.

Jeudi, le gouvernement a par ailleurs assuré que, que ce soit à la SNCF ou la RATP, l'absence de masque, de réservations dans les trains, ou d'attestation sera sanctionnée par une amende de 135 euros.

Juliette Mitoyen avec AFP