BFMTV

Recyclage: valorisez vos déchets organiques

Jusqu'au 18 mai, c'est la semaine du compostage à Paris à l'initiative du Réseau Compost Citoyen: une vingtaine de manifestations pour comprendre les enjeux de la récupération des déchets organiques.

Jusqu'au 18 mai, c'est la semaine du compostage à Paris à l'initiative du Réseau Compost Citoyen: une vingtaine de manifestations pour comprendre les enjeux de la récupération des déchets organiques. - -

Savez-vous qu'un tiers de notre poubelle peut fertiliser les cultures? Des ordures qui sont donc de "l'or dur" pour Jean-Jacques Fasquel, "maître-composteur" et pionnier du compost collectif à Paris. Jusqu'au 18 mai, c'est d'ailleurs la semaine du compostage dans la capitale. L'occasion d'en savoir davantage sur cette gestion des déchets qui fait des émules.

Quand vous poussez la porte du 107 rue de Reuilly à Paris, difficile d'imaginer qu'au bout d'un dédale d'immeubles de 560 logements, vous allez tomber sur un jardin partagé et des bacs de compost. C'est pourtant là que Jean-Jacques Fasquel a posé une partie de ses bagages et débuté sa nouvelle vie.

Après avoir notamment œuvré à la direction de Bercy Village, il a décidé de revoir sa façon de vivre en s'interrogeant sur la gestion des déchets. Jean-Jacques Fasquel a suivi l'exemple de Rennes Métropole, où le compost au pied des immeubles est une réalité depuis plusieurs années.

Militant du développement durable, il a contacté les bailleurs sociaux du 12e arrondissement de Paris, et son projet a vu le jour en 2008. Deux ans plus tard, suite logique, un jardin partagé est né sur une ancienne aire de jeux pour enfants. Jean-Jacques Fasquel est désormais président du Réseau Compost Citoyen.

80 familles mobilisées

Ce jardin urbain accueille 8 bacs pour le compostage et 45 parcelles où chacun fait pousser ce dont il a envie, de l'aubergine au plant de salades et à la patate douce mais avec une seule règle: cultiver bio.

Un rucher a aussi été ajouté à l'ensemble. Désormais, 80 foyers participent à l'aventure, contre une vingtaine à l'origine et sans distinction d'âge, de 7 à 77 ans. Les personnes les plus précaires sont celles qui y viennent le plus difficilement mais certaines commencent à faire le choix du compost. Avec quelques règles très simples: déposer ses déchets dans le bac approprié, et bien mélanger l'ensemble pour obtenir le meilleur compost.

Au bout de quelques temps, vers, cloportes, millepattes et collemboles, que l'on surnomme "puces des neiges", prennent possession du territoire. Le compost mûr est obtenu en 6 à 8 mois: il a la consistance de la terre et une valeur nutritive démultipliée.

Apéros-composts

Désormais à Paris, 118 copropriétés et 13 sites administratifs produisent du compost. Les collectivités donnent le "la", poussées par les contraintes règlementaires. La Région Ile-de-France a notamment adopté en novembre 2009 le PREDMA (Plan régional d'élimination des déchets ménagers et assimilés). Un programme d'accompagnement est mis en place: le matériel est financé et une aide est proposée.

Jean Jacques Fasquel lui-même forme les agents des collectivités. Consultant-formateur en développement durable, il intervient aussi dans les écoles. Il faut dire que depuis le 1er janvier 2012, les gros producteurs de biodéchets doivent mettre en place le tri et la valorisation. Il s'agit de répondre aux objectifs du Grenelle de l'Environnement: 75% de recyclage des déchets non dangereux d’activités économiques hors bâtiment et travaux publics, agriculture et industries agro-alimentaires ou encore diminution de 15% des quantités de déchets partant en stockage ou en incinération.

Avec cette initiative dans le 12e arrondissement, ce sont 8 tonnes de déchets qui ne finissent pas dans la benne à ordures. Sans oublier la dimension conviviale. Tout le monde se retrouve au moment du retournement du compost: les apéros-compost sont devenus une institution. Cette semaine les acteurs du Réseau Compost Citoyen vous ouvrent leurs portes pour faire découvrir leur univers.

Nathalie Croisé de BFM Business