BFMTV

Pollution à l'ozone: le Nord-Pas-de-Calais en alerte jaune ce jeudi

Trafic automobile, reprise industrielle et fortes chaleurs: les Hauts-de-France connaissent ce jeudi un épisode de pollution à l'ozone. Selon l'organisme Atmo, la qualité de l'air y est "médiocre".

Une conséquence de la vague de chaleur. Le Nord et le Pas-de-Calais connaissent ce jeudi un épisode de pollution à l'ozone, prévient Atmo Hauts-de-France. L'observatoire chargé du suivi de la qualité de l'air note en effet un dépassement du seuil d’information et de recommandation (établi à 180 µg/m3 en moyenne horaire) de ce gaz dans l'atmosphère. Atmo précise que l'indice de qualité de l'air atteint les 7/10 dans toute la région, soit un air "médiocre".

Si les fortes chaleurs que connaissent cette semaine le Nord et le Pas-de-Calais favorisent les importantes concentrations d'azote dans l'atmosphère, ce ne sont pas la cause principale de cet épisode de pollution, explique à BFM Grand Lille et Grand Littoral Céline Derosiaux, responsable du service communication Atmo Hauts-de-France:

"Il est principalement dû aux polluants précurseurs, ceux qui sont à l'origine de la formation de l'ozone et qui sont déjà présents dans l'atmosphère. Les oxydes d'azote sont notamment un traceur du trafic routier, de l'activité économique", explique-t-elle, ajoutant que ces polluants réagissent ensuite "sous l'effet de certaines conditions météorologiques: la température, l'ensoleillement".

Pas d'épisode de pollution vendredi

Même si la chaleur sera aussi au rendez-vous ces prochains jours, les températures devraient légèrement baisser dans la région lilloise et sur la côte d'Opale. Atmo ne prévoit ainsi aucun épisode de pollution pour la journée de vendredi.

"Pour cette fin de semaine, la météo risque de changer et d'avoir un impact sur l'évolution des concentrations", confirme Céline Derosiaux. "On aura une dégradation vraissemblablement de cette météo et donc on peut s'attendre à une baisse des concentrations en ozone."

Une bonne nouvelle, puisque l'ozone a des effets néfastes sur l'organisme. Il s'agit d'un gaz irritant pouvant entraîner des complications respiratoires et provoquer irritation des yeux, de la gorge et du nez mais aussi des essoufflements ou une gêne douloureuse.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions