BFMTV

Pic de pollution record à Paris: reportage à bord d'un ballon

Le ballon Airparif survole la capitale pour mesurer la pollution dans l'air.

Le ballon Airparif survole la capitale pour mesurer la pollution dans l'air. - -

Un pic de pollution survole Paris depuis quatre jours. BFMTV a pu embarquer dans un ballon équipé de capteurs d'Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air. Les chiffres montrent un taux de concentration de particules record.

Il ne fait pas bon respirer dans la capitale ces jours-ci. Depuis quatre jours, un épais manteau noir survole Paris. Un pic de pollution dû à un ciel dégagé, sans vent, qui cause une importante concentration de particules dans l'atmosphère.

Un ballon équipé de capteurs a permis à Airparif, l'organisme en charge de la surveillance de la qualité de l'air, d'analyser ces particules. Résultat: un tel pic de pollution n'avait pas été atteint depuis 2007. Le pilote du dirigeable, habitué de ce genre de missions dit, lui, n'avoir jamais vu ça "depuis quatorze ans."

Une météo défavorable

Les facteurs de pollution à Paris sont multiples. Rejet de dioxyde de carbone des moteurs de diesel, des cheminées de particuliers ou celles des usines environnantes. Mais habituellement, la pollution dans la capitale atteint des pics record durant l'été.

Pourquoi un tel événement maintenant? Il s'agit d'un anticyclone en région parisienne, qui bloque les bourrasques de vent et les perturbations depuis quelques jours. C'est ce qui explique le taux exceptionnel de pollution enregistré en cette période hivernale. Le manque de précipitations augmente la concentration des particules dans l'air, ce qui créé un épais nuage de brume noir et jaunâtre. Ce nuage de pollution devrait dissiper d'ici vendredi selon les météorologues, avec l'arrivée d'une perturbation.

P.G. avec Lucie Nuttin et Nastasia Tepeneag