BFMTV

Lyon: les élus écologistes réclament la fermeture de la centrale nucléaire de Bugey

Deux réacteurs nucléaires de plus de la centrale du Bugey sont concernés par des anomalies.

Deux réacteurs nucléaires de plus de la centrale du Bugey sont concernés par des anomalies. - Philippe Desmazes - AFP

Dans un communiqué, les élus pointent les risques de sureté de cette centrale, la plus vieille toujours en activité de France

Les élus écologistes de la Ville de Lyon et de la Métropole de Lyon se sont prononcés ce mardi pour la fermeture de la centrale du Bugey. Dans un communiqué, ils réclament sa fermeture "avant 2024" pour "pour garantir la sécurité et la santé des habitants et aller vers une région écologique et solidaire."

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) doit se prononcer sur la prolongation ou non de 10 ans de l'activité. Une consultation publique est par ailleurs en cours jusqu'à ce vendredi.

La plus vieille centrale en activité

Dans un communiqué, les élus pointent les risques de sureté de cette centrale, la plus vieille toujours en activité de France, et située à seulement une trentaine de kilomètres de Lyon. "En cas d’accident majeur, le coût humain, sanitaire, social, économique et financier sera exponentiellement plus élevé que pour d’autres centrales plus isolées", alertent-ils. Elle est par ailleurs parmi les plus exposées aux risques sismiques, toujours selon les élus.

"C’est donc pour garantir la sécurité et la santé des Grand-Lyonnais que nous demandons l’arrêt définitif, et à terme le démantèlement de la centrale nucléaire du Bugey", concluent-ils.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV