BFMTV
Environnement

Le littoral de Nouvelle-Aquitaine placé en alerte maximale pour risque de baïnes

Le banc d'Arguin, une réserve naturelle située en Nouvelle-Aquitaine (Photo d'illustration).

Le banc d'Arguin, une réserve naturelle située en Nouvelle-Aquitaine (Photo d'illustration). - Flickr - CC Commons - Bachelier Christian

Les baïnes sont des piscines naturelles qui se forment sur les plages et peuvent se révéler très dangereuses et piéger les baigneurs. Les plages des 4 départements de Nouvelle-Aquitaine sont placées en alerte maximale.

La préfecture de Nouvelle-Aquitaine a appelé vendredi à "se baigner uniquement dans les zones surveillées" des plages du littoral, après avoir placé quatre départements en alerte maximale pour le risque de formation de baïnes pour la journée de samedi.

"Les conditions de baignade seront particulièrement dangereuses" sur le littoral néo-aquitain, compte tenu "de la concordance de divers phénomènes : houle, vagues de bord et forts courants", a indiqué la préfecture.

Des piscines naturelles d'apparence anodines

La population est invitée à être "prudente" et se baigner "dans les zones surveillées" des quatre départements du littoral: la Charente-Maritime, la Gironde, Les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

Ce dispositif a été mis en place en 2022 afin d'alerter sur les dangers des baïnes, ces piscines naturelles d'apparence anodine se formant entre la plage et un banc de sable mais dont les courants peuvent rapidement entraîner vers le large.

Données de Météo France et avis d'experts tels que des maîtres nageurs postés sur le littoral permettent d'évaluer quotidiennement la dangerosité des courants, a rappelé la préfecture.

Depuis le début de l'année, c'est la troisième fois que ce dispositif est déclenché sur les plages de Nouvelle-Aquitaine, où les baïnes sont responsables chaque année de plusieurs noyades.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV