BFMTV

Ile-de-France: après plusieurs accidents, la SNCF alerte sur les dangers près des voies ferrées

Depuis le début de l'année, la SNCF a recensé 13 accidents graves sur le réseau francilien. Pour la première fois, le transporteur a décidé d'alerter sur ce phénomène dû à des comportements dangereux le long des voies.

Chaque année, des dizaines d'accidents se produisent sur les voies ferrées ou à proximité des gares. Comme en janvier dernier Porte de la Chapelle. Un étudiant en architecture est électrisé le long des voies ferrées alors qu'il tentait de prendre des photos. Gravement brûlé, il sera transporté entre la vie et la mort à l'hôpital.

En moyenne, ce type d'accident se produit une fois tous les dix jours sur le réseau francilien de la SNCF. La majorité sont dus à des intrusions ou à des traversées sauvages sur les voies. La SNCF tient à rappeler que les voies ferrées restent des endroits dangereux. 

"Pour faire avancer les trains, il y a de l'électricité qui circule dans les caténaires, où l'électricité circule à très haute tension: c'est 25.000 volts. Il suffit de s'approcher à moins de trois mètres de la caténaire pour risque d'être électrisé ou électrocuté par un arc électrique", prévient François Granet, responsable sécurité risques des personnes SNCF Réseau. 

Des voyageurs distraits par la technologie

Le danger se trouve aussi sur le quai et ne sont pas toujours pris en compte par les voyageurs, malgré les nombreux panneaux de signalisation. Trains qui se succèdent sans qu'on les voit, effet de souffle, distance de freinage rallongée ou encore passages à niveau peuvent être à l'origine d'accidents. La SNCF en recense 30 à 40 chaque année, un chiffre stable mais qui ne baisse pas, la faute à de nouveaux comportements à risque. 

"Avec la généralisation des casques audio que l'on a sur les oreilles ou les yeux rivés sur son smartphone, évidemment on est moins attentif à son environnement extérieur. Donc il faut sensibiliser à ces nouveaux risques", poursuit François Granet. 

La campagne de prévention lancée par la SNCF passera par une sensibilisation des plus jeunes, particulièrement concernés par ces comportements. Pour leur faire comprendre davantage les dangers, un casque de réalité virtuelle sera utilisé dans les collèges et les lycées pour mettre les adolescents en situation.

Entre aménagement et sensibilisation, la SNCF investit chaque année près de 25 millions d'euros pour sécuriser les abords des voies ferrées d'Ile-de-France.

C. B avec Emmanuelle Lebon