BFMTV

Hérault: des ponts de cordes pour permettre aux écureuils de traverser les routes

Un écureuil sur une grille à Stuttgart, le 5 décembre 2016 en Allemagne. (Photo d'illustration)

Un écureuil sur une grille à Stuttgart, le 5 décembre 2016 en Allemagne. (Photo d'illustration) - Marijan Murat - dpa - AFP

Deux "écuroducs" vont être installés au-dessus de routes départementales pour permettre aux rongeurs de traverser les axes routiers en meilleure sécurité.

Tout le monde a le droit d’évoluer en toute sécurité sur la route, même les écureuils. Dans le département de l’Hérault, les rongeurs pourront bientôt traverser deux routes départementales, la RD5 à Villeveyrac et la RD9e2 à St Jean de Fos, grâce à deux "écuroducs" expérimentaux.

"L’écuroduc est un corridor biologique artificiel mis en place au-dessus d’un obstacle, principalement une route, qui permet le passage aérien en toute sécurité des écureuils", décrit la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de l’Hérault sur son site.

Plus simplement, le département et la LPO vont mettre en place des ponts de cordes au-dessus des axes routiers, rapporte France 3 Occitanie, car les collisions avec des véhicules sont l’un des plus grands dangers pour les écureuils roux.

Le système de "l’écuroduc" est simple: une poulie, un cordage et un lest, pour permettre aux rongeurs de transiter entre deux endroits. Plusieurs expérimentations ont déjà eu lieu, notamment à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) en 2013 et Baratier (Hautes-Alpes) en 2014.

Les bénévoles de la LPO suivront le comportement des rongeurs sur ces "écuroducs" pendant trois ans. Les deux premiers ponts coûteront 1.100 euros, financés par le département de l’Hérault, qui n’écarte pas la possibilité d’étendre le dispositif à d’autres routes s’il se révèle efficace.

Liv Audigane