BFMTV

En 2020, un "bilan global très déficitaire" pour les glaciers pyrénéens

Au pic du Midi de Bigorre, dont le sommet flirte dans les Hautes-Pyrénées avec les 2870 mètres, une augmentation de la température moyenne de 1,7°C a été enregistrée depuis 1880.

Au pic du Midi de Bigorre, dont le sommet flirte dans les Hautes-Pyrénées avec les 2870 mètres, une augmentation de la température moyenne de 1,7°C a été enregistrée depuis 1880. - PASCAL PAVANI / AFP

Dans un rapport publié mercredi, l'Association pyrénéenne de glaciologie Moraine alerte sur la continuité d'une régression de la surface des glaciers pyrénéens depuis des années.

L'année 2020 s'est soldée par un "bilan global très déficitaire" pour les glaciers pyrénéens, les plus méridionaux d'Europe, dans la continuité d'une régression de leur surface depuis des années, a alerté mercredi dans son dernier rapport l'Association pyrénéenne de glaciologie Moraine.

Sondages, carottages, relevés GPS, forages et pose de balises: Moraine mesure depuis 19 ans la longueur, la surface et l'épaisseur de neuf des 15 glaciers pyrénéens français, représentatifs de l'ensemble de la chaîne. Chaque année depuis 2002, les neufs glaciers réunis perdent 3,6 ha de glace, souligne Moraine.

"D'un point de vu météorologique, ce cycle (2019-2020) se caractérise par une accumulation neigeuse hivernale proche de la normale, et des températures estivales défavorables précocement", précise l'association.

Environ 90% de superficie perdue depuis le milieu du XIXe siècle

Par ailleurs, les fronts des glaciers (l'extrémité inférieure) étudiés sur cinq des neufs glaciers, "montrent une régression proche de la moyenne (-8m/an), avec -8,10m", selon le rapport.

Au pic du Midi de Bigorre, dont le sommet flirte dans les Hautes-Pyrénées avec les 2870 mètres, une augmentation de la température moyenne de 1,7°C a été enregistrée depuis 1880, contre +1°C à l'échelle mondiale, souligne l'association Moraine.

"En 19 ans d'observations, les glaciers se sont globalement maintenus à cinq reprises (2008, 2010, 2013, 2014 et 2018). Au cours des quatorze autres années, les pertes ont été particulièrement importantes", déplore-t-elle.

Aujourd'hui, la surface cumulée des neuf glaciers ne représente plus que 79 hectares, contre 140 ha il y a seulement 18 ans. Et depuis le milieu du XIXe siècle, époque à laquelle a débuté la "régression spectaculaire" des glaciers pyrénéens, la perte de superficie est d'environ 90%, alors que, durant la même période, les glaciers alpins ont perdu 50% de leur surface.

S.B.-E. avec AFP