BFMTV

Dans les Vosges, les futurs sapins de Noël grillés par la canicule

Particulièrement touchés par la chaleur et la sécheresse, les futurs sapins semés il y a moins de trois ans.

Dans les Vosges, la canicule et la sécheresse de cet été ont brûlé la majorité des jeunes sapins de Noël. Dans la production de Fabien Mathiot, installé à Saint-Dié-des-Vosges, où le mercure a grimpé jusqu'à 45°C, les rangs de sapins verts attendus se sont transformés en enfilades de jeunes plants de sapins grillés, aux épines marron et aux branches totalement sèches. 

"Quand ils prennent un coup de soleil, les sapins commencent à brunir un peu partout. Quelques jours plus tard, ils sont complètement secs. Nous n'avons plus aucune chance qu'ils poussent", déplore Fabien Mathiot. 

90% de pertes parmi les jeunes sapins

Particulièrement touchées par la chaleur et la sécheresse, les jeunes pousses, semées il y a moins de trois ans. "Ils n'ont pas eu le temps de prendre racine et d'aller puiser de l'eau au plus profond du sol. Ils ont grillé sur place", précise Fabien Mathiot. Sur cette parcelle, la perte estimée est à plus de 90%. 

Du côté des arbres plus âgés, qui devaient être vendus dès cet hiver, le spectacle semble a priori moins désolant. La cime des arbres est restée bien verte. Malheureusement, la base de l'arbre, elle, est totalement sèche. "La majorité n'est plus vendable. Les aiguilles vont tomber trop vite. Habituellement, on en vendrait 120. Là, on va pouvoir en mettre environ 15 en vente", explique Fabien Mathiot.

Le sylviculteur vosgien refuse néanmoins de se laisser abattre. Il va replanter une partie de sa production et espérer que les sapins repoussent. 

Valentine Leboeuf avec Cyrielle Cabot