BFMTV
Climat

Sécheresse: les feux d'artifice du 15 août compromis et même déjà annulés dans certains départements

Photo du feu d'artifice du 14-Juillet, en 2005, à Lille.

Photo du feu d'artifice du 14-Juillet, en 2005, à Lille. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Entre sécheresse et orages, les autorités craignent de nouveaux départs de feu ce week-end. Par précaution, les feux d'artifices du 15 août ont été annulés par certains préfets.

Le traditionnel feu d'artifice du 15 août ne sera pas à la fête cette année. De nombreuses communes ont déjà annulé l'événement en raison de la sécheresse et des risques d'incendies. Le ministre de l'Intérieur appelle à la plus grande prudence.

Une quinzaine de préfectures ont déjà pris des arrêtés d'interdiction d'usage des feux d'artifice le 15 août, voire pendant plusieurs jours, parmi lesquelles le Nord, le Pas-de-Calais, l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône et le Rhône.

Dans l'Allier, la préfecture a annoncé vendredi l'interdiction des feux d'artifice entre le 12 et le 16 août "en raison des conditions météorologiques et afin de prévenir les départs de feux".

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets d'"être particulièrement vigilants" voire d'annuler les traditionnels feux d'artifice du 15 août.

"Ça n'empêchera pas de passer un bon moment"

À Villefranche-de-Lauragais, en Haute-Garonne, l'événement a été annulé. Malgré quelques déceptions, habitants et touristes comprennent la décision de la préfecture.

"C'est dommage pour les enfants, mais si on peut éviter d'avoir le feu, c'est bien", estime une mère de famille, au micro de BFMTV.

"La sécurité est de rigueur, ça n'empêchera pas de passer un bon moment et de faire la fête", abonde une autre, philosophe.

Alors qu'environ 5000 personnes étaient attendues pour le spectacle, les forains s'inquiètent de voir le nombre leur chiffre d'affaire baisser avec l'annulation des festivités. "Les gens profitent forcément moins de la fête foraine", anticipe Chonny, foraine.

La crainte de nouveaux départs de feu

Alors que le feu est toujours actif en Gironde, les autorités craignent de nouveaux départs d'incendies ce week-end en raison de l'arrivée "d'orages secs", sans pluie, mais avec de la foudre.

L'Hexagone connaît actuellement une période de sécheresse historique, après un mois de juillet où moins d'un centimètre de pluie est tombé en moyenne. Avec 35,9 degrés, Brest a battu samedi son record mensuel pour un mois d'août.

Sur une grande partie de la France, il est par ailleurs interdit d'arroser en raison de la sécheresse et 73 préfets ont aussi prohibé les prélèvements d'eau aux agriculteurs sur tout ou partie de leurs départements.

De nombreux massifs forestiers sont également interdits à la promenade ce week-end afin de réduire le risque de départs de feu.

Juliette Desmonceaux avec AFP