BFMTV

Paris est devenue un instant la capitale la plus polluée du monde

La Tour Eiffel à peine visible sous la pollution mercredi 18 mars

La Tour Eiffel à peine visible sous la pollution mercredi 18 mars - Franck Fife - AFP

Le pic de pollution survenu mercredi à Paris et dans le nord de la France a amené la capitale française à détenir pendant quelques heures le record de la ville la plus polluée du monde.

Nouvel épisode de pollution aux particules fines dans le nord de la France. Mercredi, un voile brumeux a enveloppé toute la journée la capitale, à tel point que même la tour Eiffel avait un temps disparu. Le seuil d'alerte a été atteint, avec une concentration moyenne de particules PM 10 (diamètre inférieur à 10 microns) dépassant les 80 microgrammes par mètre cube, ce qui est déjà arrivé à Paris deux fois depuis le début de l'année, le 1er janvier et le 12 février derniers.

Plus polluée que Shanghaï

Mais cette fois-ci, un record a été battu. La ville de Paris a été certifiée quelques heures dans la journée de mercredi capitale la plus polluée du monde, devant la mégapole chinoise de Shanghaï. Un classement qui a pu être établi grâce à PlumeLabs, un site internet spécialisé dans la qualité de l'air. Celui-ci informe en temps réel les utilisateurs de l'évolution de la pollution dans une soixantaine de villes du monde entier. "La pollution est comme la météo: elle change en permanence", fait remarquer Romain Lacombe, co-créateur du site, interrogé par Le Parisien.

La solution de la circulation alternée

Et parce qu'elle change en permanence, il devient donc difficile de prévoir, et de s'organiser en conséquence. C'est le cas avec la circulation alternée. "Aujourd'hui, pour agir et imposer par exemple la circulation alternée, il faut attendre au moins deux jours pour voir si les prévisions d'Airparif étaient bonnes", déplore l'adjoint aux Transports Christophe Najdovski (EELV).

Toutefois, "la réglementation doit être changée", a-t-il ajouté. "Les Français ne comprennent pas que dans la situation que nous venons de vivre aucune mesure n'ait été prise".

Il y a un an presque jour pour jour, la circulation alternée avait été mise en place après plusieurs jours d'une pollution importante. Cette initiative avait permis de réduire de 15% les émissions de particules PM 10 et de 20% celles d'oxyde d'azote.

Trafic routier et épandage agricole

Le pic printanier, qui affecte aussi une partie du nord de l'Europe, est particulièrement lié au trafic routier, ainsi qu'à l'épandage agricole, explique Airparif. La réaction chimique des oxydes d'azote et ammoniaques entre eux vient renforcer la quantité de particules présentes dans l'atmosphère.

Pénétrant facilement dans le corps, les particules en suspension dans l'air, notamment les PM 10 et les PM 2,5 (diamètre inférieur à 2,5 microns), sont considérées par l'OMS comme très nocives pour la santé, à l'origine de cancers, de maladies respiratoires ou cardio-vasculaires et d'allergies.

M.G.